Vidéo exclusive : L'arrestation humiliante d'Amadé Ouérémi !

Autre Source | Securité | Publié le Mercredi 12 Juin 2013 à 14:39:51 |
 
Vidéo exclusive : L'arrestation humiliante d'Amadé Ouérémi !
 

Les autorités ivoiriennes affirment avoir arrêté le 18 mai, dans le calme, Amadé Ouérémi, un chef de milice accusé d’avoir participé à un massacre lors de la crise post-électorale. Les Observateurs de FRANCE 24 ont récupéré une vidéo qui montre au contraire des scènes de maltraitance et d’humiliation pendant cette interpellation.

Amadé Ouérémi est un milicien burkinabè qui a combattu dans le camp du président Ouattara lors de la crise post-électorale. Il est soupçonné d’avoir commis avec ses hommes un massacre à Duékoué, en mars 2011, lors de l’avancée des Forces nouvelles (ex-Forces républicaines de Côte d’Ivoire - FRCI) vers Abidjan. Selon le Comité international de la Croix-Rouge, 800 personnes auraient été tuées sur trois jours.
 
Sous la pression d’organisations internationales comme Human Rights Watch, ce chef de milice a été arrêté le samedi 18 mai par 200 gendarmes et militaires des FRCI. Son arrestation avait été décrite par la presse pro-Ouattara comme la preuve que le président ivoirien était "capable de mettre de l’ordre dans son propre camp" et par la presse pro-Gbagbo comme "une opération de communication et une comédie".
 
Sur ces images récupérées par FRANCE 24, Amadé Ouérémi est à Bagohouo, une ville près de Duékoué où il avait accepté de rencontrer le colonel major Gaoussou Soumahoro, le patron de l’armée de terre ivoirienne, pour discuter des conditions de sa reddition.
 

Il vient d’apprendre que le colonel major n’est pas sur place et qu’il doit se rendre sous escorte à Duékoué pour le rencontrer. Ouérémi refuse, exige que le colonel vienne à lui. Le milicien est alors embarqué de force par les soldats, mis à terre, piétiné et déshabillé entièrement. Son garde du corps, qui tente de s’interposer, prend un coup sur la tête et saigne abondamment.

France 24

Cliquer Ici pour voir la vidéo

Source Autre Source
 

Commentaires Facebook

 

 
 
RGPH: Libanais et Haoussas refusent de se faire recenser: Les raisons évoquées

RGPH: Libanais et Haoussas refusent de se faire recenser: Les raisons évoquées

Des ressortissants libanais de San-Pedro (Sud-ouest ivoirien) qui « ne veulent pas » faire connaitre leurs biens, « refusent de se faire recenser », a indiqué jeudi Maurice Sahin, directeur régional du Plan et superviseur de l’opération de recensement général de la population et de l’habitat lancée le 17 mars.

Publié le 18 Avril 2014 à 08:20:46 Société
Depuis sa prison: Blé Goudé écrit une lettre aux ivoiriens. Voici le message

Depuis sa prison: Blé Goudé écrit une lettre aux ivoiriens. Voici le message

La lettre manuscrite de l’ancien leader des jeunes patriotes, adressée à ses « camarades du COJEP (Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples) », est datée du 21 mars 2014. Blé Goudé se trouvait alors au « Palais de justice d’Abidjan ».

Publié le 18 Avril 2014 à 08:20:32 Politique