Mutinerie en Côte d'Ivoire
Jeudi 07 Decembre 2017
Politique 13330 vues
Mutinerie/ ‘’Prime Ecomog’’ : les ex-combattants veulent tout paralyser à partir du vendredi

Mutinerie/ ‘’Prime Ecomog’’ : les ex-combattants veulent tout paralyser à partir du vendredi

Les ex-combattants non intégrés dans l’armée réunis au sein de la Cellule 39 ont décidé de tout paralyser dans les villes de la zone Centre, Nord et Ouest (zone CNO) à partir de vendredi prochain. Ce, pour exiger au gouvernement le règlement définitif de leurs primes de guerre dite ‘’ ‘’Prime Ecomog’’.

Mardi 11 Juillet 2017
Politique 3739 vues
Mutinerie : Gon Coulibaly livre de secrets sur l’affaire Soul To Soul

Mutinerie : Gon Coulibaly livre de secrets sur l’affaire Soul To Soul

L’affaire découverte de caches d’armes dans la résidence de Soul To Soul à Bouaké avait coulé beaucoup d’encre en Côte d’Ivoire. Amadou Gon Coulibaly s’est pour la première fois prononcé sur cette affaire, toujours an cour d’enquête. Selon lui, nul n’est au-dessus de la loi. Il a affirmé que la Justice prendra sa décision en fonction des résultats de l’enquête. Les coupables seront ainsi punis.

Politique 1615 vues
Gon Coulibaly accuse Gbagbo d’être à la base des mutineries en Côte d’Ivoire

Gon Coulibaly accuse Gbagbo d’être à la base des mutineries en Côte d’Ivoire

Après Henry Konan Bédié, c’est le premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly qui a accordé une interview exclusive à Jeune Afrique. Dans cet entretien, il a révélé l’origine des mutineries qui ont secoué l’Etat depuis le début de l’année 2017. Gon Coulibaly accuse Laurent Gbagbo d’être à la base de ces mouvements de colères des hommes en armes. Il estime que si l’ex-chef d’Etat ivoirien avait accepté les résultats de la présidentielle de 2010 tout cela ne serait pas arrivé.

Lundi 10 Juillet 2017
Société 708 vues
Bouaké : Des ex-rebelles démobilisés bloquent l’entrée nord de la ville

Bouaké : Des ex-rebelles démobilisés bloquent l’entrée nord de la ville

Hier, dimanche 9 juillet, matin, c’était chaud à Bouaké. Des anciens rebelles démobilisés se sont encore fait remarquer. Ils avaient bloqué l’accès de l’entrée nord de la ville. Ceux-ci réclamaient des primes car à l’instar anciens rebelles devenus soldats dans l'armée, ils n’avaient encore rien reçu de la part de l’Etat. Ils ont finalement été dispersés par la police à coup de grenades lacrymogènes. Une situation qui a été constatée par l’AFP.

Jeudi 15 Juin 2017
Politique 1306 vues
Gon Coulibaly annonce la disponibilité dans un compte des 2 millions de FCFA dus aux mutins

Gon Coulibaly annonce la disponibilité dans un compte des 2 millions de FCFA dus aux mutins

La conférence de presse accordée par le Premier ministre ce jeudi concernant la campagne de l’Eurobond est riche en information. Amadou Gon Coulibaly en a profité pour annoncer la disponibilité dans un compte du reliquat des 2 millions Frs Cfa dus aux mutins. Ainsi les soldats ex-mutins pourront rentrer en possession de leur de primes, ce pour lequel ils étaient entrés en mutinerie.

Mardi 06 Juin 2017
Securité 743 vues
Enquête affaire cache d’armes : Voici le compte-rendu du Commandement Supérieur de la Gendarmerie

Enquête affaire cache d’armes : Voici le compte-rendu du Commandement Supérieur de la Gendarmerie

Après une série d’audition de Koné Karamaté Souleymane dit Soul To Soul, par la brigade de la gendarmerie, dans l’affaire découverte de caches d’armes, le commandement supérieur de la gendarmerie a réagi. Les officiers supérieurs avec à leur tête, le Commandant Supérieur de la Gendarmerie nationale, Nicolas Kouakou, ont apporté des précisions sur le mode de cette enquête.

Politique 263 vues
Alassane Ouattara face au casse-tête militaire

Alassane Ouattara face au casse-tête militaire

En donnant satisfaction aux mutins, le président Alassane Dramane Ouattara a ouvert la boîte de Pandore. Il doit maintenant gérer les revendications des « démobilisés » de l’armée, pendant que, dans les coulisses, la guerre des clans se réveille au sommet de l’État.

Jeudi 01 Juin 2017
Securité 414 vues
Le Chef d’Etat-major a rencontré les ex-mutins, hier, à Bouaké : Voici ce qu’ils se sont dit !

Le Chef d’Etat-major a rencontré les ex-mutins, hier, à Bouaké : Voici ce qu’ils se sont dit !

Après les mutineries qui ont bousculé le pays en début de moi du mai, les autorités ivoiriennes comptent mettre de l’ordre au sein de son armée. Ainsi, le Chef d’Etat-major des Forces Armées de Côte d’Ivoire, le Général Sékou Touré, a entamé une tournée dans les casernes militaires sur toute l’étendue du territoire national. Celui-ci a rencontré, hier, mercredi 31 ami, des troupes qui se sont mutinées pour des primes. En plus de les s’exhorter à la discipline, le Gl Touré les invite  aplanir les divisions dans l’armée et surtout au devoir.

Mercredi 31 Mai 2017
Société 827 vues
Mutineries / Paiement des primes:  La désolation des ex-combattants au guichet

Mutineries / Paiement des primes: La désolation des ex-combattants au guichet

Les 8 400, ex-rebelles des Forces nouvelles intégrés à l’armée régulière, qui réclamaient en janvier dernier puis en début de mois des primes, passent depuis peu à la caisse. De quoi les contenter enfin pourrait-on penser. Pourtant, ils ne repartent pas tous satisfaits des guichets.

Actualités 310 vues
Mutinerie/ Accord trouvé mercredi entre le gouvernement et les

Mutinerie/ Accord trouvé mercredi entre le gouvernement et les "démobilisés"

Un accord a été trouvé entre le gouvernementivoirien et les rebelles "démobilisés", venus de leur fief de Bouaké, dixjours après leur mouvement de colère qui s'était soldée par quatre morts lorsde la dispersion d'une de leurs manifestations, ont déclaré des responsablesdes deux camps.

Sékou Touré : le fils de la Guinée qui a dit « Non » aux colons français
Sékou Touré : le fils de la Guinée qui a dit « Non » aux colons français
Né le 9 janvier 1922 à Farhana, Guinée Conakry, à l’époque Guinée Française, Ahmed Sékou Touré reste indélébilement une figure importante de la lutte contre le colon en Afrique de l’Ouest. Il est connu pour être un franc défenseur du Panafricanisme et surtout pour avoir dit « Non » à la France dès l’indépendance de son pays. Il a été le premier président de la Guinée de 1958 jusqu’à sa mort en 1984.
Titrologie