CAN: la Zambie tenante du titre éliminée, le Nigéria et le Burkina en quart

Autre Source | Sport | Publié le Mardi 29 Janvier 2013 à 19:15:09 | |
 
CAN: la Zambie tenante du titre éliminée, le Nigéria et le Burkina en quart
 

La Zambie, vainqueur surprise de la CAN 2012, a été éliminée dès la phase de poules après son nul face au Burkina Faso (0-0). Les Chipolopolos terminent troisième du groupe C derrière le Burkina et le Nigéria qui a obtenu sa qualification en battant l'Ethiopie (2-0) mardi.

Coup de tonnerre sur la CAN ! Tenante du titre, la Zambie n’a pu faire mieux qu’un match nul face au Burkina Faso (0-0) et est éliminée de la compétition dès la phase de poules. C'est une première depuis l'Algérie, vainqueur en 1990 et sortie au premier tour lors de l'édition suvante. Pour passer en quarts de finale, les hommes d'Hervé Renard devaient absolument l'emporter mais, comme pour leurs deux premières rencontres, n'ont pu faire mieux que match nul. Ils quittent donc la compétition invaincus et permettent au Nigéria, victorieux de l’Éthiopie (2-0, doublé de Moses sur penalty, 79e et 90e) de terminer deuxième de cette poule C, derrière le Burkina.

Source Autre Source
 

Commentaires Facebook

 

 
 
« Mobile Learning Côte d’Ivoire », le nouveau bijou des enseignants

« Mobile Learning Côte d’Ivoire », le nouveau bijou des enseignants

Une quarantaine d’acteurs et partenaires de l’éducation nationale d’Agboville, ont été sensibilisés mercredi 4 mai, aux pratiques pédagogiques à l’aide de tablettes électroniques. Cette séance de travail s’inscrit  dans le cadre du projet de formation continue des enseignants 2015-2017, dénommée, ‘ mobile Learning Côte d’Ivoire’.  

Publié le 04 Mai 2016 à 15:48:17 Société
Le Pr Bléou Martin appelle à un « consensus » avant la révision de la Constitution

Le Pr Bléou Martin appelle à un « consensus » avant la révision de la Constitution

 Le Pr Bléou Martin, invité mercredi de la seconde édition de la Tribune de l’AIP, a appelé à un « consensus » autour du projet de texte destiné à être adopté par référendum comme nouvelle constitution ivoirienne, pour ne pas que cette loi fondamentale apparaisse comme « imposée » à la majorité des populations par « un camp, un clan, une partie du corps social ».

Publié le 04 Mai 2016 à 15:36:18 Politique