3 questions à…/ Salomon Kalou : “Il nous faut garder la première place”

Le Patriote | Sport | Publié le Mardi 29 Janvier 2013 à 06:45:37 |
 
3 questions à…/ Salomon Kalou : “Il nous faut garder la première place”
 

Le Patriote : Après deux victoires en deux matchs, comment voyez-vous le match contre l’Algérie?

Salomon Kalou : Ça sera pour une confirmation parce qu’il faut garder la première place pour rester dans cette ville où on a déjà nos repères, nos automatismes et surtout éviter les voyages pour être frais pour les quarts de finale.

L.P : Qu’est-ce qui a fait la différence entre le match contre la Tunisie et celui contre le Togo? Et comment entrevoyez-vous la suite de la compétition ?

SK : C’est la maîtrise collective. Ça c’est important. On a des joueurs qui peuvent faire la différence à chaque match et quand on y met la maîtrise collective, c’est encore plus beau. Il reste quatre finales à jouer. On prend match après match. Aujourd’hui, on a fait un bon match. Mais, il faut se reconcentrer, rester lucides et humbles. Il n’y a pas de petits matchs. Il faut confirmer contre l’Algérie pour être premiers du groupe et après préparer sereinement les quarts de finale.

L.P : Vous retrouvez pour le troisième match l’Algérie qui vous a sortis de la compétition en 2010 et surtout Vahid Halilhodzic, votre sélectionneur en Angola. Quel regard portez-vous sur cette opposition?

SK : C’est une opposition à double revanche. Vahid veut sa revanche après son départ de la sélection et nous aussi on a une revanche à prendre après notre élimination par l’Algérie en quarts de finale en Angola. Je crois que ce sera un très bon match à voir.
Par OG à Rustenburg

Source Le Patriote
 

Commentaires Facebook

 

 
 
Cooperation entre le Burkina Faso et la Cote D’ivoire : Les grands chantiers peuvent enfin démarrer

Cooperation entre le Burkina Faso et la Cote D’ivoire : Les grands chantiers peuvent enfin démarrer

 Le 4è sommet du Traité d’amitié et de coopération entre la Côte d’Ivoire et le Burkina (TAC), débuté le 27 juillet dernier à Ouagadougou, s’est achevé ce jeudi avec en toile de fond des « projets communs » en vue d’impulser le développement socio-économique des deux pays.

Publié le 01 Aout 2014 à 08:08:56 Politique
La crise au FPI devient une affaire personnelle: Affi ne veut plus de Laurent Akoun

La crise au FPI devient une affaire personnelle: Affi ne veut plus de Laurent Akoun

Les dissensions internes qui ont éclaté au grand jour, mardi 15 juillet dernier, avec la sortie médiatique de ceux qui contestent le réaménagement du Secrétariat général du parti du 4 juillet sont en voie de trouver solutions.

Publié le 01 Aout 2014 à 07:26:25 Politique