Entrée en Sixième et Bepc session 2013 : Comment Kandia Camara prépare une catastrophe

Notre Voie | Société | Publié le Mercredi 30 Janvier 2013 à 07:29:16 |
 
Entrée en Sixième et Bepc session 2013 : Comment Kandia Camara prépare une catastrophe
 

Si l’on n’y prend garde, les résultats scolaires au concours d’entrée en Sixième et à l’examen du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) session 2013 seront des plus catastrophiques.

Le ministère de l’Education nationale avec à sa tête, Kandia Camara Kamissoko, expérimente actuellement une nouvelle approche pédagogique, à laquelle tous les enseignants ne sont pas encore formés et selon laquelle les apprenants seront évalués cette année.
Après la formation par compétence (FPC), qui a montré des insuffisances, les «spécialistes» de la pédagogie au ministère de l’Education nationale ont, depuis la rentrée scolaire, commencé la mise en œuvre d’une nouvelle approche dite « approche par compétence » (APC). « De la pédagogie par objectif (PPO), on est venu à la FPC. De nombreux enseignants aussi bien du primaire que du secondaire n’ont pas été suffisamment formés à la FPC. En plus il n’y avait pas de manuels adaptés à la FPC. Depuis la rentrée scolaire, on nous parle d’une nouvelle méthode. J’ai participé, au niveau du primaire, à un séminaire, mais j’avoue que je n’ai rien compris, puisque nos formateurs ne maitrisaient pas grand-chose sur l’APC, » explique Camara D. instituteur. A la différence de cet instituteur, qui lui, au moins, a pu suivre un séminaire de formation, de nombreux enseignants du primaire et du secondaire n’ont jusque-là pas reçu la moindre formation. Une soixantaine de délégations de formateurs étaient sur le terrain au premier trimestre, mais, à en croire des enseignants, les participants sont restés sur leur faim, tandis que des collègues n’ont reçu aucune formation. Dans les directions régionales de Boundiali, Ferké, Odienné, Minignan, Mankono et bien d’autres, des enseignants attendent toujours. « Dans les antennes de la pédagogie créées à la pelle, il y a déficit de conseillers pédagogiques. Les antennes qui ont des encadreurs pédagogiques n’ont pas toutes fonctionné convenablement, faute de moyens financiers pour effectuer des missions. Donc les enseignants ont été laissés pour compte, » confie un conseiller pédagogique. C’est dans ce contexte, avons-nous appris, que le ministère a décidé d’évaluer les candidats au concours d’entrée en Sixième et à l’examen du BEPC 2013 selon l’APC. Les sujets, a-t-on appris de sources crédibles, seront faits selon le format APC. Pourtant, affirment des encadreurs pédagogiques, qui étaient en séminaires récemment à Abidjan et à Yamoussoukro, 80% des enseignants ne sont pas encore formés. Qu’attend-on des enfants, si le formateur n’est pas bien formé pour enseigner, former et évaluer ? De nombreux enseignants évaluent actuellement selon la FPC ou même la PPO, selon des sources. Leurs élèves recevront, en fin d’année, des sujets d’un autre modèle. Pourront-ils s’en sortir ? Les examens blancs nationaux prévus pour février et mars prochains serviront de ballon d’essai. Ils édifieront sur les résultats des vrais examens prévus pour la fin de l’année. Le ministère de l’Education nationale aurait dû mettre l’accent sur la formation des formateurs d’abord, au lieu de précipiter les choses.

Koukougnon Zabril

Source Notre Voie
 

Commentaires Facebook

 

 
 
12 ans après : Ce qui n’a jamais été dit sur la rébellion du 19 septembre 2002

12 ans après : Ce qui n’a jamais été dit sur la rébellion du 19 septembre 2002

Les populations de Sakassou ont payé un lourd tribut dans la crise du 19 septembre 2002. Sur dix personnes enlevées ce 2 décembre 2002, par les rebelles, dans les villages d’Assandrè et Assafou (département de Sakassou), une seule a eu la vie sauve : Koffi N’goran, une dame originaire d’Assandrè (Agnibonou-Kanouan).

Publié le 20 Septembre 2014 à 07:09:16 Politique
De retour d'exil: Le pro-Gbagbo Abel Naki chez Hamed Bakayoko

De retour d'exil: Le pro-Gbagbo Abel Naki chez Hamed Bakayoko

Le président fondateur du Cri panafricain, Abel NAKI était ce vendredi 19 septembre 2014 au cabinet du ministre de l’intérieur, Hamed Bakayoko. Accompagné des collaborateurs, Emmanuel Veh, Coulibaly Parfait et Charles Vabé, le plus en vue des résistants ivoiriens de France, Abel Naki s’est entretenu durant plus de 2 heures avec le premier flic ivoirien (17h-19h45).

Publié le 20 Septembre 2014 à 06:51:10 Politique
  • Konaté Navigué (FPI) critique Bédié:
    Politique

    Konaté Navigué (FPI) critique Bédié: "C’est un appel solitaire"

    Le responsable de la jeunesse du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) Navigue Konaté a dénoncé vendredi l’ “appel solitaire’’ de l’ancien chef d’Etat Henri Konan Bédié à soutenir le président Alassane Ouattara, candidat à sa succession pour la présidentielle de 2015.

  • Voici le deal que Affi avait proposé à Bédié: Le Fpi voulait aussi « acheter » le PDCI
    Politique

    Voici le deal que Affi avait proposé à Bédié: Le Fpi voulait aussi « acheter » le PDCI

    Le mercredi 17 septembre, le président Henri Konan Bédié, président du Pdci-rda fait une déclaration à Daoukro dans laquelle il a dit, entre autres à l’endroit du Président de la république, Alassane Ouattara «sans trahir les décisions du XIIème Congrès du Pdci-Rda, je donne des orientations fermes pour soutenir ta candidature à l’élection présidentielle prochaine. 

  • Le RDR félicite Bédié, l'homme de paix et invite les ivoiriens à soutenir le président Ouattara
    Politique

    Le RDR félicite Bédié, l'homme de paix et invite les ivoiriens à soutenir le président Ouattara

    Une avalanche de déclarations tombe après l'annonce de Bédié à Daoukro concernant la candidature unique du président Ouattara. Après celle du PDCI et de l'UDPCI, le parti au pouvoir, par la voie de son secrétaire général Amadou Soumahoro a fait une déclaration ce vendredi.

  • Mystère autour du Camp d'Akouédo: l'accès du camp refusé à la Gendarmerie. la réaction du gouvernement
    Securité

    Mystère autour du Camp d'Akouédo: l'accès du camp refusé à la Gendarmerie. la réaction du gouvernement

    Nous avons été l'un des premiers sites web à vous informer de l'attaque d'Akouédo ce jeudi à 3 heures du matin. Même si cette information vient d'être infirmée et considérée comme une rumeur par le porte-parole du gouvernement, beaucoup d'éléments restent encore à être expliqués. 

  • Interview exclusive / KKB tout feu tout flamme:
    Politique

    Interview exclusive / KKB tout feu tout flamme: "Nous nous sentons trahis"

    Henri Konan Bédié, le président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), l’ancien parti unique ivoirien, a déclaré, il y a deux jours, son soutien à la candidature d’Alassane Ouattara pour l’élection présidentielle prévue en octobre 2015. Henri Konan Bedié qui est allé plus loin en suggérant même la création d’un parti unifiant le Rassemblement des républicains de Côte d'Ivoire (RDR) et le PDCI. Ces propos alimentent la controverse au sein du parti en proie à des divisions depuis des mois. Kouadio Konan Bertin , membre du bureau politique, député et vice-président du groupe parlementaire du PDCI fait partie de ceux qui refusent d’être mis devant le fait accompli. Il est l’invité de Marie-Pierre Olphand.

  • Adjoumani (porte-parole du PDCI) au militants:
    Politique

    Adjoumani (porte-parole du PDCI) au militants: "faites confiance à Bédié"

    Le secrétariat exécutif du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci, allié au pouvoir) est « en phase » avec son leader, Henri Konan Bédié, qui a appelé à « soutenir » le chef de l’Etat Alassane Ouattara pour un second mandat à la présidentielle de 2015, a dit jeudi à la presse le porte-parole du parti, Kobenan Adjoumani.