Afrique du Sud: un quart des employés présents à leur poste à la mine de Marikana

AFP | Société | Publié le Lundi 20 Aout 2012 à 09:28:35 |
 
Afrique du Sud: un quart des employés présents à leur poste à la mine de Marikana
 

Un peu plus d'un mineur sur quatre, selon la direction, était présent à son poste lundi matin à la mine de Marikana, où 34 hommes ont été tués par la police jeudi, alors qu'un millier de grévistes étaient toujours rassemblés à l'extérieur du site sud-africain.

Selon l'exploitant Lonmin, 27% des travailleurs de la rotation du matin se sont présentés lundi.

Par ailleurs, environ un millier d'hommes s'étaient regroupés, refusant toujours de reprendre le travail malgré un ultimatum de Lonmin, qui menace de licencier les récalcitrants.

De leur côté, les dirigeants des syndicats étaient réunis pour décider de la conduite à tenir, dans cette mine qui emploie plus de 30.000 personnes.

"Ils peuvent nous virer s'ils veulent, nous ne retournons pas au travail. (Jacob) Zuma (le président sud-africain) doit fermer cette mine", a dit l'un des mineurs présent au rassemblement, s'adressant à ses collègues.

 Les grévistes qui avaient déclenché un mouvement sauvage le 10 août étaient environ 3.000 au total. Il n'était pas possible de savoir combien d'entre eux avaient repris le travail lundi matin.

Dimanche, ceux que l'AFP avait interrogés avait clairement indiqué qu'ils n'entendaient pas se conformer à l'ultimatum aussi longtemps que la direction n'auraient pas entendu leurs revendications salariales. 

Lonmin, l'exploitant de la mine de platine, s'est contenté de faire savoir que ses dirigeants étaient également en réunion lundi matin. Dans la nuit, Lonmin avait confirmé sa menace de licencier les grévistes qui refuseraient de reprendre leur poste lundi.

Par ailleurs, le syndicat AMCU, qui avait encouragé la grève sauvage et avait réclamé un triplement des salaires des mineurs (à 1.250 euros contre 400 euros actuellement), avait réuni ses dirigeants lundi. "Nous sommes encore en réunion pour discuter de la question", a indiqué à l'AFP le trésorier du syndicat Jimmy Gama.

Lundi était en Afrique du Sud le premier jour d'une semaine de deuil national décrétée par le président Zuma, en mémoire des 44 personnes mortes à Marikana.

Dix hommes dont deux policiers avaient été tués entre le 10 et le 12 août dans des affrontements intersyndicaux. La fusillade de jeudi a fait ensuite 34 morts et 78 blessés.

Source AFP
 

Commentaires Facebook

 

 
 
12 ans après : Ce qui n’a jamais été dit sur la rébellion du 19 septembre 2002

12 ans après : Ce qui n’a jamais été dit sur la rébellion du 19 septembre 2002

Les populations de Sakassou ont payé un lourd tribut dans la crise du 19 septembre 2002. Sur dix personnes enlevées ce 2 décembre 2002, par les rebelles, dans les villages d’Assandrè et Assafou (département de Sakassou), une seule a eu la vie sauve : Koffi N’goran, une dame originaire d’Assandrè (Agnibonou-Kanouan).

Publié le 20 Septembre 2014 à 07:09:16 Politique
De retour d'exil: Le pro-Gbagbo Abel Naki chez Hamed Bakayoko

De retour d'exil: Le pro-Gbagbo Abel Naki chez Hamed Bakayoko

Le président fondateur du Cri panafricain, Abel NAKI était ce vendredi 19 septembre 2014 au cabinet du ministre de l’intérieur, Hamed Bakayoko. Accompagné des collaborateurs, Emmanuel Veh, Coulibaly Parfait et Charles Vabé, le plus en vue des résistants ivoiriens de France, Abel Naki s’est entretenu durant plus de 2 heures avec le premier flic ivoirien (17h-19h45).

Publié le 20 Septembre 2014 à 06:51:10 Politique
  • Konaté Navigué (FPI) critique Bédié:
    Politique

    Konaté Navigué (FPI) critique Bédié: "C’est un appel solitaire"

    Le responsable de la jeunesse du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) Navigue Konaté a dénoncé vendredi l’ “appel solitaire’’ de l’ancien chef d’Etat Henri Konan Bédié à soutenir le président Alassane Ouattara, candidat à sa succession pour la présidentielle de 2015.

  • Voici le deal que Affi avait proposé à Bédié: Le Fpi voulait aussi « acheter » le PDCI
    Politique

    Voici le deal que Affi avait proposé à Bédié: Le Fpi voulait aussi « acheter » le PDCI

    Le mercredi 17 septembre, le président Henri Konan Bédié, président du Pdci-rda fait une déclaration à Daoukro dans laquelle il a dit, entre autres à l’endroit du Président de la république, Alassane Ouattara «sans trahir les décisions du XIIème Congrès du Pdci-Rda, je donne des orientations fermes pour soutenir ta candidature à l’élection présidentielle prochaine. 

  • Le RDR félicite Bédié, l'homme de paix et invite les ivoiriens à soutenir le président Ouattara
    Politique

    Le RDR félicite Bédié, l'homme de paix et invite les ivoiriens à soutenir le président Ouattara

    Une avalanche de déclarations tombe après l'annonce de Bédié à Daoukro concernant la candidature unique du président Ouattara. Après celle du PDCI et de l'UDPCI, le parti au pouvoir, par la voie de son secrétaire général Amadou Soumahoro a fait une déclaration ce vendredi.

  • Mystère autour du Camp d'Akouédo: l'accès du camp refusé à la Gendarmerie. la réaction du gouvernement
    Securité

    Mystère autour du Camp d'Akouédo: l'accès du camp refusé à la Gendarmerie. la réaction du gouvernement

    Nous avons été l'un des premiers sites web à vous informer de l'attaque d'Akouédo ce jeudi à 3 heures du matin. Même si cette information vient d'être infirmée et considérée comme une rumeur par le porte-parole du gouvernement, beaucoup d'éléments restent encore à être expliqués. 

  • Interview exclusive / KKB tout feu tout flamme:
    Politique

    Interview exclusive / KKB tout feu tout flamme: "Nous nous sentons trahis"

    Henri Konan Bédié, le président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), l’ancien parti unique ivoirien, a déclaré, il y a deux jours, son soutien à la candidature d’Alassane Ouattara pour l’élection présidentielle prévue en octobre 2015. Henri Konan Bedié qui est allé plus loin en suggérant même la création d’un parti unifiant le Rassemblement des républicains de Côte d'Ivoire (RDR) et le PDCI. Ces propos alimentent la controverse au sein du parti en proie à des divisions depuis des mois. Kouadio Konan Bertin , membre du bureau politique, député et vice-président du groupe parlementaire du PDCI fait partie de ceux qui refusent d’être mis devant le fait accompli. Il est l’invité de Marie-Pierre Olphand.

  • Adjoumani (porte-parole du PDCI) au militants:
    Politique

    Adjoumani (porte-parole du PDCI) au militants: "faites confiance à Bédié"

    Le secrétariat exécutif du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci, allié au pouvoir) est « en phase » avec son leader, Henri Konan Bédié, qui a appelé à « soutenir » le chef de l’Etat Alassane Ouattara pour un second mandat à la présidentielle de 2015, a dit jeudi à la presse le porte-parole du parti, Kobenan Adjoumani.