Une aide internationale de 455 millions de dollars pour le Mali

Autre Source | Politique | Publié le Mardi 29 Janvier 2013 à 19:35:08 |
 
Une aide internationale de 455 millions de dollars pour le Mali
 

Ce montant recouvrera tout autant une aide financière au déploiement des forces africaines au Mali, que des apports logistiques en nature, voire une aide au développement.

C'est un vaste bazar aux aides à la stabilisation du Mali qui s'est tenu aujourd'hui à Addis-Abeba, en clôture du sommet de l'Union africaine (UA). Au lendemain de la chute de Tombouctou qui augure de la disparition des djihadistes en tant que force combattante (mais pas en tant qu'élément terroriste), la communauté internationale, sollicitée par l'UA, a aligné les promesses d'aide immédiate. Pour un total évalué à 455 millions de dollars par le commissaire à la paix et la sécurité de l'Union africaine, Ramtane Lamamra. Non sans une certaine confusion, puisque ce montant recouvrerait tout autant une aide financière au déploiement des forces africaines au Mali, que des apports logistiques en nature, voire une aide au développement, alors que ce dernier volet n'était pas initialement prévu. L'aide sera aussi donnée directement aux pays impliqués dans l'opération militaire, ou via des organismes internationaux.

Implications diverses

Les montants promis révèlent en outre des implications fort diverses des quelque 65 pays participants. Certes, les poids lourds sont au rendez vous, puisque Tokyo (dont 10 ressortissants ont été tués en Algérie par Al Qaeda au Maghreb islamique (AQMI) a promis 120 millions de dollars. Les Etats-Unis, qui ont fourni aussi des renseignements à l'armée française ont promis 96 millions, mais l'Allemagne, qui avait assurée « prendre ses responsabilités financières », seulement 20 millions. La France, qui chiffre le coût de son action militaire à plusieurs centaines de millions de dollars, a promis par la voix de Laurent Fabius, son ministre des affaires étrangères, 47 millions supplémentaires sous forme d'aide logistique. L'UA donnera 50 millions de dollars, tout comme l'Union européenne. En revanche, selon le compte twitter de l'UA, la Chine et l'Inde ne donneront que 1 million chacun, pas plus que le minuscule Sierra Leone. Un chiffre étonnamment bas de la part de Pékin, qui s'implante à toute allure en Afrique et y mène des chantiers considérables (à l'image dun terminal de l'aéroport de Bamako, sur financement américain). Londres n'a pas précisé son aide financière mais s'est engagé à déployer 40 instructeurs au Mali.

Le président malien par intérim Dioncounda Traoré a souligné à la fin de la conférence qu'il espérait pouvoir convoquer des élections au Mali avant le 31 juillet. L'organisation des élections fait partie des missions fixées aux autorités de transition mises en place après le coup d'Etat militaire du 22 mars au Mali, contre le président de l'époque Amadou Toumani Touré, qui avait précipité la perte du nord du pays au profit de groupes touaregs et islamistes. Par ailleurs, à Tombouctou, des patrouilles maliennes s'efforçaient, non sans mal, d'empêcher les pillages de magasins tenus par des arabes , assimilés à AQMI,

Source Autre Source
 

Commentaires Facebook

 

 
 
Présidentielle 2015 :

Présidentielle 2015 : "aucun cadre n’a manifesté auprès de Bédié le désir d’être candidat" (PDCI)

Le secrétaire exécutif du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-parti unique), Pr Maurice Kacou Guikahué a déclaré, mercredi, dans une conférence de presse qu’aucun cadre de son parti n’a manifesté, auprès du Président Bédié, le désir d’être candidat à l’élection présidentielle de 2015.

Publié le 30 Octobre 2014 à 16:15:16 Politique
Côte d'Ivoire/Présidence FPI- Voici les critères d'éligibilité: Comment Gbagbo pourrait passer?

Côte d'Ivoire/Présidence FPI- Voici les critères d'éligibilité: Comment Gbagbo pourrait passer?

Sebastien Dano Djédjé, président du comité d'organisation du prochain congrès du Front Populaire Ivoirien (FPI) a dévoilé les conditions d'exigibilité à la présidence du parti.Cependant, informés de la candidature de Laurent Gbagbo détenu à la Haye, il faut bien s'interroger sur la faisabilité de la chose.

Publié le 30 Octobre 2014 à 15:46:30 Politique