SYRIE- En Images: les Violents combats à Alep, les rebelles réclament des armes

Imatin.net | Politique | Publié le Dimanche 29 Juillet 2012 à 09:35:58 |
 
SYRIE- En Images: les Violents combats à Alep, les rebelles réclament des armes
 

Malgré une légère accalmie sur le terrain, le régime d'Assad continue de pilonner les positions rebelles. Des combats faisaient rage dimanche 29 juillet dans la grande ville syrienne d'Alep au deuxième jour d'une offensive de l'armée contre les rebelles retranchés dans plusieurs quartiers, le chef de l'opposition réclamant des armes face aux chars et à l'aviation du régime.

Le médiateur international pour la Syrie Kofi Annan s'est déclaré inquiet à la suite "des informations sur la concentration de troupes et d'armes lourdes autour d'Alep", appelant les belligérants à travailler à une solution politique du conflit qui ensanglante le pays depuis 16 mois.

De plus en plus isolé sur la scène internationale, le président syrien Bachar al-Assad a dépêché Walid Mouallem, son ministre des Affaires étrangères à Téhéran, principal allié de Damas qui a averti cette semaine qu'il ne tolèrerait pas de "changement de régime" en Syrie.

Selon les militants, les combats ont repris le matin à Alep, deuxième ville du pays située à 355 km au nord de Damas, où les rebelles retranchés dans plusieurs quartiers résistent à l'assaut des troupes régulières appuyées par des chars et des hélicoptères.

Des blindés ont tenté de prendre d'assaut le quartier Salaheddine à l'aube, bastion rebelle, mais ont été repoussés par les combattants de l'Armée syrienne libre (ASL), formée de déserteurs et de civils armés, qui ont pu détruire un char, a indiqué Abou Hicham al-Halabi, un militant joint via Skype.

De violents combats avaient lieu aussi dans les quartiers de Bab al-Jadid, Zahraa et Arkouba, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). "Des explosions ont été entendues alors que l'aviation survolait la ville", a ajouté l'ONG qui s'appuie sur un réseau de militants sur le terrain.

La veille, les insurgés étaient parvenus à contrer les premières attaques de l'armée contre Salaheddine, principale cible de l'assaut, selon un correspondant de l'AFP.

L'armée a en outre perdu des chars, ont affirmé les insurgés.

Les combats avaient marqué une pause samedi après-midi après le déluge de feu qui s'est abattu sur cette métropole de 2,5 millions d'habitants, dont le contrôle est crucial pour les deux parties.

Tout en n'évoquant pas une offensive d'envergure, l'agence officielle syrienne SANA a affirmé dans un communiqué publié tard samedi soir que "nos forces héroïques ont infligé des pertes aux groupes terroristes à Salaheddine".

"Armes pour arrêter les chars"

L'agence Sana a ajouté qu'un incendie s'était déclaré dans le sous-sol d'une immeuble résidentiel qui était utilisé comme fabrique d'explosifs, ce qui a provoqué "la mort des terroristes qui s'y trouvaient".

Le front d'Alep a été ouvert le 20 juillet et l'assaut a été donné à coups de bombardements d'hélicoptères et d'artillerie lourde, après l'arrivée des renforts dans la ville.

Plusieurs pays occidentaux et l'ONU avaient exprimé leur préoccupation face à la perspective de cet assaut, Washington craignant un nouveau "massacre" et le président français François Hollande souhaitant une intervention rapide du Conseil de sécurité de l'ONU, qui reste divisé sur la crise syrienne.

Le régime Assad ne reconnaît pas le mouvement de contestation lancé en mars 2011 et l'assimile à du "terrorisme". Face à la répression sanglante, la révolte s'est militarisée faisant craindre que le pays ne plonge dans une guerre civile.

Après l'assaut donné à Alep, le président du Conseil national syrien (CNS), principale coalition de l'opposition, Abdel Basset Sayda, a demandé aux pays "frères" et "amis" d'armer les membres de l'ASL qui combattent "avec de veilles armes".

"Nous voulons des armes qui nous permettraient d'arrêter les chars et les avions de combat", a-t-il ajouté, affirmant que "le régime a planifié des grands massacres" à Alep. La rébellion a besoin de soutien pour opérer "un changement significatif" dans la révolte, a-t-il dit à Abou Dhabi.

Il a aussi souligné que Bachar al-Assad, "un criminel" devrait être jugé pour "des massacres" de Syriens et "ne devrait pas se voir accorder un refuge".

Au moins quatre personnes ont été tuées dimanche à travers le pays selon un premier bilan de l'OSDH, au lendemain d'une journée de violences qui a fait 168 morts, en majorité des civils.

Selon l'OSDH, plus de 20.000 personnes sont mortes depuis le début du soulèvement, dont environ 14.000 civils.

 

 

Source Imatin.net
 

Commentaires Facebook

 

 
 
 Kolo Jennifer Miss Côte d'Ivoire 2014  dans la Franc-maçonnerie : La vidéo qui choque

Kolo Jennifer Miss Côte d'Ivoire 2014 dans la Franc-maçonnerie : La vidéo qui choque

Une nouvelle fera encore le buzz les jours à venir. L’hebdomadaire select Magazine a mis à la une de son numéro de cette semaine un titre qui a étonné plus d’un. En effet, selon nos confrères, Miss Côte d’ivoire 2014 est un franc-maçon. Ce titre peut choquer car c’est une phrase affirmative. Cela signifie qu’ils ont les preuves de ce qu’il affirme 

Publié le 23 Juillet 2014 à 06:51:34 Société
Commandement militaire : Wattao encore débarqué du Ccdo

Commandement militaire : Wattao encore débarqué du Ccdo

Le Lieutenant-colonel Issiaka Ouattara dit Wattao n’est plus le chef des opérations du Centre de coordination des décisions opérationnelles (Ccdo). L’ex-chef de guerre pro-Ouattara a été remplacé hier à la tête du commandement de cette unité d’intervention par le Commandant Inza Fofana dit Grouman, patron de la brigade anti-émeute de Yopougon

Publié le 23 Juillet 2014 à 06:43:50 Securité
  • ENA : 300 places disponibles pour  plus de 82 000 candidats
    Société

    ENA : 300 places disponibles pour plus de 82 000 candidats

    Le Directeur général de l’Ecole nationale d’Administration (ENA), Mme Evelyne Yapo Zoua, a annoncé, mardi, dans un point de presse, la réouverture des concours directs et professionnels d’entrée en 2015 dans cet établissement, suspendus depuis l’année 2011, annonçant ‘’ 300 places’’ disponibles pour l’ensemble des concours. Cette suspension, selon Mme Evelyne Yapo, répondait au souci du gouvernement ivoirien d'avoir une meilleure connaissance, un meilleur contrôle et une répartition rationnelle des effectifs des fonctionnaires et agents de l'Etat ainsi qu'à une maîtrise de la masse salariale

  • Concours d’entrée à l’ENA : Les inscriptions débutent lundi (Direction)
    Société

    Concours d’entrée à l’ENA : Les inscriptions débutent lundi (Direction)

    La directrice générale de l’école normale d’administration (ENA), Evelyne Yapo a annoncé mardi, que les inscriptions en ligne pour le concours d’entrée à l’ENA débuteront lundi. Suspendus depuis 2011, le concours d’entrée à l’ENA s’ouvre avec le recrutement de 300 candidats pour l’ensemble des concours directs et professionnels

  • Destruction du Quartier Gobélé sis au deux-plateux d'Abidjan: Les habitants en colère manifestent
    Société

    Destruction du Quartier Gobélé sis au deux-plateux d'Abidjan: Les habitants en colère manifestent

    Les habitants du quartier précaire de "Gobelet", sis à Cocody, ont entamé mardi une marche pour exprimer leur mécontentement, et protester contre le déguerpissement, dénonçant le manque d’information de la part des autorités avant la démolition de leurs maisons entamée lundi. Suite aux inondations survenues en juin, à Abidjan et qui ont causé la mort de 39 personnes, le gouvernement ivoirien a annoncé la destruction des quartiers précaires à risque et la relocalisation de leurs habitants, à l’issue d’un conseil des ministres tenu le 25 juin, rappelle-t-on

  • Des milliers d’Ivoiriens s’opposent à la démolition de leurs maisons
    Société

    Des milliers d’Ivoiriens s’opposent à la démolition de leurs maisons

    En Côte d’Ivoire, un face-à-face tendu a eu lieu, mardi 22 juillet, dans la riche commune de Cocody entre les forces de l’ordre et des milliers de personnes qui s’opposent à la démolition de leurs habitations de fortune

  • Crise au FPI: Le fils de Gbagbo en pompier: Les recettes du fils de Gbagbo
    Politique

    Crise au FPI: Le fils de Gbagbo en pompier: Les recettes du fils de Gbagbo

    Michel Gbagbo tente d'éteindre le feu au sein du FPI. Sans grand succès pour le moment. La crise interne au Front populaire ivoirien (FPI) se poursuit. 

  • UNJCI/ Après sa démission : SG Félix Bony s’explique
    Société

    UNJCI/ Après sa démission : SG Félix Bony s’explique

    Le mardi 22 juillet 2014, le Secrétaire général de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), Felix Diby Bony a animé une conférence à la maison de la presse au Plateau.