Municipales et régionales / Choix des candidats : Les dessous de la guerre Pdci-Rdr

Autre Source | Politique | Publié le Mardi 26 Fevrier 2013 à 06:53:17 | |
 
Municipales et régionales / Choix des candidats : Les dessous de la guerre Pdci-Rdr
 

La guerre fratricide, en voie de règlement entre le Pdci et le Rdr, au sujet du choix des candidats Rhdp pour les élections locales, donne un aperçu des avantages inhérents aux conseils municipaux et régionaux.

Le ciel, semble-t-il, s’éclaircit peu à peu au sein des partis membres du Rhdp, déterminés à se rendre en rang serré aux municipales et régionales du 21 avril. Démontrant que la coalition des Houphouétistes peut survivre à des crises internes. Mais s’il y a une lueur d’espoir pour que le Pdci, le Rdr, l’Udpci et le Mfa parlent désormais le même langage pour ce qui concerne la gestion des élections locales, on est curieux de savoir les raisons qui ont amené les deux locomotives du Rhdp que sont le Rdr et le Pdci à se chamailler pour des conseils municipaux et régionaux qui n’ont d’ailleurs rien de politique. Pourquoi autant de bruits autour de ces élections, alors qu’il n’en a pas été le cas lors des législatives ? Le Pdci et le Rdr se seraient battus autour des élections des députés, qu’on les aurait compris.
Législatives dans un calme relatif…
Les législatives étant des élections politiques, censées apporter une assise à la formation qui les remporte. Mais les deux mastodontes ont géré la question des législatives dans le calme. Il est vrai qu’il avait été envisagé des candidatures uniques au Rhdp, mais le projet n’a pas prospéré. Toutefois, les démocrates et les républicains s’étaient séparés sans tambours ni trompettes. Curieusement, pour les municipales et régionales, qui constituent des élections locales, donc sans grande influence sur la gestion du pouvoir, les deux partis trouvent les moyens de s’empoigner. D’où, l’interrogation suivante : quels avantages procurent ces élections, au point de susciter autant de bruits? A la vérité, les élections législatives ne profitent qu’à deux entités. Politiquement, au parti qui a le plus d’élus, en ce qu’elles lui donnent l’occasion d’avoir une marge de manœuvre suffisante pour gouverner. Mais également à l’élu qui bénéficie de l’immunité parlementaire et des retombées financières liées à sa fonction de député. A contrario, les régionales et surtout les municipales, sont des conseils composés de plusieurs membres. En plus, les conseils municipaux qui ont en main la gestion des mairies, constituent de belles occasions pour les têtes de listes, pour caser le maximum de jeunes ou de proches, désireux d’avoir du travail. On imagine quelles promesses ont été faites aux jeunes dans la période pré-électorale. Ceux-ci, espérant des lendemains meilleurs, ont vaillamment milité, allant même au charbon devant les canons et les balles du régime d’alors.

Rejoignez nous sur facebook


…Tapages autour des élections locales
Les plus chanceux qui vivent encore, estiment être en droit de profiter des retombées du combat politique mené de haute lutte. Comment les insérer donc, une fois le pouvoir acquis ? Les mairies sont par excellence des endroits bien indiqués pour recruter le plus grand nombre de jeunes. Ainsi, le Pdci et le Rdr qui sont les plus grands pourvoyeurs de militants au sein du Rhdp doivent évidemment beaucoup à leurs jeunes. S’il est difficile de leur trouver des points de chute dans l’administration, les conseils municipaux et régionaux constituent des secteurs où ils peuvent être ‘’canalisés’’, en attendant de meilleures propositions. Nul ne l’ignore ; les mairies, surtout celles des grandes villes, engrangent beaucoup de fonds. A tel point qu’un maire dans une commune abidjanaise préfère garder son poste, plutôt que d’être par exemple nommé ambassadeur ou d’occuper d’autres postes de responsabilité. Avant l’élection présidentielle de 2015 qui s’annonce à grands pas, le Pdci et surtout le Rdr, bien qu’alliés, veulent contenter leurs militants respectifs qui, pour beaucoup d’entre eux, pensent être des laissés-pour-compte. Comment les affronter en 2015, pour les encourager à se ‘’battre’’ à leurs côtés, si rien n’est fait pour eux d’ici cette date? C’est à cette bataille que se livrent insidieusement les deux grands du Rhdp, et qui fait tant jaser en leur sein. Heureusement, pour avoir compris qu’il faut travailler à la sauvegarde des acquis, en évitant que le pouvoir ne tombe dans l’escarcelle de l’adversaire, le Pdci et le Rdr tentent de mettre chacun, un peu d’eau dans son vin, afin que la coalition houphouétiste soit encore plus solide.

Ouattara Abdoul Karim

Source Autre Source
 

Commentaires Facebook

 

 
 
Kundé d'or: Josey, meilleure artiste de l’Afrique de l'Ouest.

Kundé d'or: Josey, meilleure artiste de l’Afrique de l'Ouest.

On peut le dire, c’est une belle récompense pour l’auteur de Diplôme, le tube "Diplôme" de la belle Josey. L'artiste ivoirienne a remporté vendredi soir à Ouagadougou le "Kundé" du meilleur artiste de l’Afrique de l'Ouest.

Publié le 30 Avril 2016 à 21:44:13 People
Le Président Ouattara à Bouna, ce samedi: Ce qui s'est passé !

Le Président Ouattara à Bouna, ce samedi: Ce qui s'est passé !

Le Président Alassane Ouattara s'est rendu à Bouna pour rassurer la population de la localité après des affrontements intercommunautaires ayant causé 33 morts, 52 blessés et plus de 2600 déplacés internes en mars dernier. 

Publié le 30 Avril 2016 à 21:07:19 Politique
  • Rumeur d’empoisonnement, le manager de Papa Wemba met fin à la polémique (vidéo)
    People

    Rumeur d’empoisonnement, le manager de Papa Wemba met fin à la polémique (vidéo)

    Nous l’avions annoncé dans l’une de nos publications en date du 29  avril 2016.  Le communiqué relatif au message du manager de Papa Wemba qui indiquait clairement que l’artiste congolais n’avait pas été empoisonné. Et à cet effet, Marie Laure Yaone, manageur principal de l’artiste Congolais Papa Wemba a fait dire qu’elle engagerai des poursuites à l’encontre de tous les auteurs de la rumeur d’empoisonnement de l’artiste. Aujourd’hui, nous vous proposons la version vidéo de cette déclaration. 

  • Renouvellement du permis de conduire: la société éditrice contredit Gaoussou Touré
    Politique

    Renouvellement du permis de conduire: la société éditrice contredit Gaoussou Touré

    Interflex Africard-ci, la société éditrice du permis de conduire (format carte de crédit rose) mis en cause par le ministre des transport Gaoussou Touré, a apporté des éclaircissements à travers un communiqué de presse dont copie a été adressée à Imatin.net.

  • Accusation contre A’salfo, Koffi Olomidé dément
    Société

    Accusation contre A’salfo, Koffi Olomidé dément

    Est-ce un méa-culpa ou une sorte de défense ? Dans l’un ou l’autre des cas, Koffi Olomidé dit ne pas se reconnaitre dans les propos d’accusations contre A’salfo qu’on lui attribue. Dans une déclaration brève sur les réseaux sociaux, le chanteur congolais réfute tout.

  • Décès de Papa Wemba: Accusé à tort, A'salfo reçoit le soutien inattendu de Serge Kassy
    Société

    Décès de Papa Wemba: Accusé à tort, A'salfo reçoit le soutien inattendu de Serge Kassy

    C'est dans la douleur que l'on reconnait ses vrais amis, dit l'adage. Pendant que les rumeurs les plus folles courent à profusion à son encontre, à la suite du décès de Papa Wemba lors du FEMUA, A'salfo vient de recevoir le soutien de Serges Kassy.  Malgré leurs divergences politique, Serges Kassy a adressé sa solidarité au commissaire général du Festival des musiques urbaines d'Anoumabo (FEMUA) accusé à tort.

  • Caoutchouc : net recul des pertes de SIPH en 2015
    Economie

    Caoutchouc : net recul des pertes de SIPH en 2015

    Le producteur de caoutchouc a enregistré en 2015 un résultat net négatif de -3,8 millions d'euros, en très net recul par rapport à la perte de -62 millions d'euros réalisée un an plus tôt. Une performance due en grande partie à la stabilisation de la valeur de ses actifs biologiques, très lourdement impactées en 2014.

  • Après la levée de l’embargo sur les armes, la Côte d'Ivoire ouvre la voie à l’achat d’équipements militaires
    Securité

    Après la levée de l’embargo sur les armes, la Côte d'Ivoire ouvre la voie à l’achat d’équipements militaires

    Le Conseil de sécurité de l’ONU a levé, le 28 avril, l'embargo sur les armes décrété en 2004 contre la Côte d’Ivoire, ouvrant ainsi la voie à la mise en œuvre de sa nouvelle loi de programmation militaire voté le 4 janvier 2016 à l’Assemblée nationale, et qui prévoit des investissements de près de 4,5 milliards $ sur la période 2016-2020.