Après la sortie de sa "lettre au président": Billy Billy tabassé par des FRCI

Go Magazine Hebdo | People | Publié le Jeudi 24 Janvier 2013 à 20:59:33 |
 
Après la sortie de sa
 

La lettre adressée au président de la République par le rappeur Billy Billy dans son récent single n’est apparemment pas du goût de tout le monde.

En tout cas pas des Frci. Si l’on s’en tient aux informations d’un site internet, le rappeur de Wassakara aurait été tabassé par des éléments Frci à cause de son single. Car, dans ce single, il critique de nombreux agissements de ceux-ci. Du coup, ces derniers ont oublié la campagne qu’il a battue aux côtés du président Alassane et se serait rendu justice. Si le single suscite une telle réaction, on se demande bien ce qu’il adviendra lorsque l’album complet sortira.

Source Go Magazine Hebdo
 

Commentaires Facebook

 

 
 
Côte d'Ivoire/Politique- Comment la JFPI prépare l'assaut final: Des Révélations de Charles Gnaoré!

Côte d'Ivoire/Politique- Comment la JFPI prépare l'assaut final: Des Révélations de Charles Gnaoré!

La Jeunesse du Front populaire ivoirien (JFPI) a annoncé une marche à la place de la République, le 05 juin prochain. Une marche qu’elle qualifie d’assaut final. À cette même date, la FORCE 2015 tiendra elle aussi, au même endroit, un sit-in. L’information a été donnée, lundi dernier, par son président Charles Gnaoré au cours d’une conférence de presse à la mairie d’Abobo. 

Publié le 16 Avril 2014 à 13:16:34 Politique
Côte d'Ivoire/ Education nationale- Des enseignants trouvent la mort dans leur téléphone: toute l'histoire!

Côte d'Ivoire/ Education nationale- Des enseignants trouvent la mort dans leur téléphone: toute l'histoire!

Depuis quelques jours, les 15 membres du bureau régional de La convergence nationale des enseignants du secondaire (cnes) de man, y compris le secrétaire régional, Lucien Goudalé, professeur de français au lycée de man, sont l’objet de menaces par des appels téléphoniques non masqués. Des appels qui somment ces militants à mettre fin à leurs acttivités syndicales au risque d’être tués.

Publié le 16 Avril 2014 à 12:55:10 Société