JO 2012 : Des athlètes ivoiriens ont fui. Voici leurs identités

L'Intelligent d'Abidjan | Insolite | Publié le Vendredi 10 Aout 2012 à 19:08:12 |
 
JO 2012 : Des athlètes ivoiriens ont fui. Voici leurs identités
 

Brou Kouassi Franck et Touré Assita, deux nageurs ivoiriens présents aux JO de Londres 2012, ont pris la poudre d’escampette dans la nuit du mercredi 8 août 2012.

C’est hier matin que leur encadreur N’guessan Frédéric, entraîneur national adjoint, a constaté leur absence et en a informé le président du CNO-Civ, le Général Lansana Palenfo qui a aussitôt joint au téléphone le président de la Fédération ivoirienne de natation et sauvetage, Vremen Serge Yvon, resté à Abidjan. «Leur encadreur a constaté qu’ils n’étaient pas dans leur différente chambre. Ils ont plié bagages», a précisé hier le président Vremen Serge Yvon. Ces deux athlètes ivoiriens présents à Londres sur invitation, ont nagé sans convaincre. Et pour faire sensation, ils ont décidé de suivre le mauvais exemple des athlètes camerounais dont sept avaient pris la clé des champs des jours plus tôt à Londres. Nous y reviendrons.


Annoncia S

Source L'Intelligent d'Abidjan
 

Commentaires Facebook

 

 
 
Rentrée universitaire 2014 - 2015: début de L’enseignement à distance !

Rentrée universitaire 2014 - 2015: début de L’enseignement à distance !

La numérisation des cours, le télé-enseignement (visio-conférence), le e-Learning (formation à distance via Internet). Voici le nouveau départ qu'amorce le Ministre Gnamien Konan. Il entend faire face au manque accentué d'infrastructures d'accueil des étudiants. Malgré toutes les rénovations, il demeure un réel déficit quand à l'insertion des étudiants.

Publié le 31 Juillet 2014 à 09:17:02 Science
Lutte contre la fièvre Ebola : Des restauratrices arrêtées et bientôt déférées devant les tribunaux

Lutte contre la fièvre Ebola : Des restauratrices arrêtées et bientôt déférées devant les tribunaux

La lutte contre la fièvre Ebola, particulièrement marquée en Côte d’Ivoire par l’interdiction de la chasse, de la manipulation, de la vente et de la consommation de ‘’la viande dite de brousse’’, est entrée hier mercredi dans une phase répressive à Yamoussoukro.

Publié le 31 Juillet 2014 à 07:43:42 Société