Bouaké/Crime crapuleux : Une dame assassine, éventre sa camarade et extrait son bébé de son ventre

Le Nouveau Réveil | Fait Divers | Publié le Vendredi 10 Aout 2012 à 22:55:48 |
 
Bouaké/Crime crapuleux : Une dame assassine, éventre sa camarade et extrait son bébé de son ventre
 

Un acte ignoble s’est déroulé dans la soirée du samedi 4 aout et découvert le dimanche 5 aout dernier. Qu’est ce qui a pu bien prendre dame Sanogo Safiatou d’assassiner sa meilleure amie, l’éventrer puis lui retirer son enfant de son ventre.

En effet, mariée au quartier Air France de Bouaké, dame Sanogo Safiatou, la trentaine, à la suite d’une opération, ne pouvait plus avoir d’enfant. Alors elle va mettre un plan diabolique en place pour l’obtenir Le samedi 4 aout dernier, aux environs de 16 heures, elle va se rendre chez sa meilleure amie, sa victime, Mlle Doumbia Mariam Sandrine, élève au lycée jeune fille de Bouaké et enceinte de huit (8) mois. La balade des deux amies va se terminer au quartier Kennedy dans une maison inachevée où Safiatou va éventrer avec des complices Sandrine pour extraire son bébé. Puis, l’égorger. Après son forfait, dame Sanogo Safiatou rentre chez elle avec un enfant à la grande surprise de certaines personnes la connaissant. Les parents de Mlle Doumbia Mariam Sandrine, ne voyant pas leur fille enceinte de huit mois rentrer, vont se rendre chez sa camarade. La présence d’un nouveau-né crée des suspicions chez les parents de Sandrine. Ceux-ci alertent la police militaire qui vont mettre la main sur la criminelle..
DELMAS ABIB

Source Le Nouveau Réveil
 

Commentaires Facebook

 

 
 
Tentative de déstabilisation: Une fusillade entre Frci et hommes armés fait 2 morts. Ce qui s'est passé

Tentative de déstabilisation: Une fusillade entre Frci et hommes armés fait 2 morts. Ce qui s'est passé

Des balles logées dans l’avant-bras gauche, dans le crane, à la poitrine et une autre dans le dos.

Publié le 27 Juillet 2014 à 10:31:31 Securité
Affaire '' la maison de Gbagbo transformée en hôtel de passe '': Le Chef du village de Mama, en colère

Affaire '' la maison de Gbagbo transformée en hôtel de passe '': Le Chef du village de Mama, en colère

Le chef du village de Mama, Ouraga Bertin, n'est pas content d'un article de presse paru récemment dans un quotidien de place, avec un titre évocateur : '' La maison de Gbagbo transformée en hôtel de passe ''.

Publié le 27 Juillet 2014 à 10:23:32 Société