Perquisition samedi/398 soldats débarquent à la Maca

Nord-Sud | Actualités | Publié le Lundi 30 Juillet 2012 à 15:23:02 |
 
Perquisition samedi/398 soldats débarquent à la Maca
 

Samedi, la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca) a été fouillée de fond en comble, par les forces de l’ordre. De 5h à 15h10.

398 soldats pour une opération coup de poing à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca). Samedi à 5 heures. L’opération a été conduite par la police, la gendarmerie et les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci). Sous le commandement du commissaire Dosso Siaka, préfet de police adjoint d’Abidjan. Bilan de la perquisition : 100 grammes de cannabis, 43 téléphones portables, une tablette Ipad, 38 batteries, 8 puces, 26 ceintures, 72 couteaux artisanaux, 3 couteaux de cuisine, 10 paires de ciseaux, 101 cuillers, 16 fourchettes, une clé Usb, 5 tournevis, 16 barres de fer, 2 feuilles de tôles, deux miroirs. 5h, les Frci, commandées par le lt. Konaté Souleymane, encerclent la Maca. Ils sont en position de combat. 6 h, rassemblement des différentes unités au parking de l’entrée principale de la prison civile. De 7h à 7h30, cinq groupes sont constitués de 20 agents des différentes forces présentes. Les officiers commandant les différents groupes prennent position devant les bâtiments. La brigade cynophile participe aussi à l’opération. Entre-temps, certains détenus sont encore au lit. 7h35, début de la fouille des cellules du bâtiment A. Tous les prisonniers sont palpés et fouillés. Résultats : 4 ceintures, 3 écouteurs de portables, 3 chargeurs de portables, 3 ordinateurs portables, 2 paires de ciseaux, 3 lames rasoirs, 3 fourchettes, 3 cuillers ont été découverts. 9h15. Les forces de l’ordre ont fini de parcourir tout le bâtiment A.  9h45, le bâtiment des assimilés est perquisitionné. Les prisonniers pro-Gbagbo sont apeurés. Leurs cellules sont aux mains de la gendarmerie. Les objets retrouvés sont mis sous scellés. Ils sont directement remis au procureur de la République. 11h30, la brigade cynophile se signale. Une grande quantité de poudres blanches a été découverte à l’infirmerie de la Maca. La drogue saisie a été remise à la Direction de la police des stupéfiants et des drogues (Dpsd) pour analyse. 11h40, le bâtiment des femmes est passé au peigne fin. Les détenues sont palpées. Là aussi, les objets pris sont mis sous scellés. 11h45, c’était le tour du bâtiment B. A la surprise générale, un sachet noir est jeté par la fenêtre. Il est récupéré par les Frci formant le cordon de sécurité extérieur. On y découvre 100 grammes de cannabis. Séance tenante, le procureur donne l’ordre de le remettre à la Dpsd. Plusieurs armes blanches ont été saisies. 13h20, 21 éléments de la police fouillent la cuisine. Rien à signaler. De 14h05 à 14h35, le bâtiment C est sous contrôle des forces de l’ordre. Le bâtiment des grands bandits est fouillé de fond en comble. Là-bas aussi des saisies ont été faites. Selon une source proche de la prison, l’opération s’est déroulée sans incident. Il convient de signaler que selon des indiscrétions, le lieutenant Goliya, commandant de compagnie des gardes pénitenciers de la Maca avait fait circuler l’information avant l’opération. Ce qui a permis à certains détenus de prendre leur précaution. A la fin de l’opération, n’eut été la dextérité des hommes du Cdt Ben Laden, les parents des détenus auraient envahi la Maca.

Marc Dossa

Source Nord-Sud
 

Commentaires Facebook

 

 
 
Construction des infrastructures. Koulibaly attaque Ouattara:

Construction des infrastructures. Koulibaly attaque Ouattara: "Ne pas confondre graisse et muscle"

Lorsque les experts économiques conseillent que le développement d’un pays procède par la mise en place d’infrastructures, ils oublient de préciser quel type d’infrastructures doit primer dans l’ordonnancement. Ainsi l’Etat ivoirien, c’est-à-dire le gouvernement, s’endette à coup de milliards de francs cfa pour construire des infrastructures. «Quand le béton va, tout va» dit-on.

Publié le 19 Decembre 2014 à 15:19:49 Politique
Justice des vainqueurs: Tout est gâté entre Bensouda et Ouattara

Justice des vainqueurs: Tout est gâté entre Bensouda et Ouattara

Le 11 décembre dernier, la Cour pénale internationale a rejeté l’exception d’irrecevabilité soulevée par les autorités ivoiriennes et fait obligation au régime d’Abidjan de transférer sans délai, Simone Gbagbo à la CPI. Le mercredi 17 décembre, soit une semaine après la décision de la CPI, les autorités ivoiriennes ont réagi en faisant appel de cette décision de la justice internationale.

Publié le 19 Decembre 2014 à 12:07:38 Politique