Sport

Football: un traître repéré au Barça…Et c’est une ancienne légende!

Football: un traître repéré au Barça…Et c’est une ancienne légende!

Le FC Barcelone ne décolère pas contre son ancien défenseur et emblématique capitaine Carles Puyol, reconverti en tant qu’agent et qui n’hésite pas à dépouiller la célèbre Masia de ses meilleurs talents. Pour renforcer les rivaux du géant catalan.

C’est ce qui s’appelle un coup de couteau dans le dos… Et le Barça souffre d’autant plus que l’outrage est l’œuvre d’un des siens. Un Judas pas comme les autres puisque c’est ni plus ni moins que Carles Puyol qui, aujourd’hui, fait figure de traître à la cause blaugrana. Sa faute ? L’ancien défenseur et ancien capitaine du club catalan – il aura porté le brassard durant 10 de ses 15 années de fidélité, participant aux plus grandes conquêtes de l’ère Guardiola notamment (*) – est accusé de faire son marché au sein de la Masia, le célèbre vivier de talents barcelonais.

Un Puyol qui, depuis la fin de sa carrière et son départ de Barcelone, dans la foulée du limogeage d’Andoni Zubizarreta, débarqué de son poste de Directeur sportif, a créé une agence de représentation de joueurs avec son ancien coéquipier et ami, Ivan de La Pena. Et n’a rien trouvé de mieux, après avoir fait signer Marc Batra au Borussia Dortmund, que d’envoyer le très prometteur Eric Garcia (16 ans), considéré comme l’un des plus gros potentiels de la réserve barcelonaise, rejoindre Manchester City, où le jeune défenseur va s’engager pour trois saisons, moyennant une clause fixée à 1,5 million d’euros.

Fabregas, Bellerin, Icardi…

Un départ de plus qui s’ajoute à la perte pas plus tard que la semaine dernière de l’ailier Jordi Mboula. Puyol n’est cette fois pour rien dans cette défection vers l’AS Monaco. Mais sa traîtrise, concernant le jeune Garcia, vient attiser un mal profond… Car cette fuite des talents ne date pas d’hier. Surtout, elle a déjà contraint par le passé les dirigeants barcelonais à casser leur tirelire pour des joueurs tels que Cesc Fabregas, parti libre en 2003 et rapatrié moyennant 35M€ huit ans plus tard. Un phénomène qui pourrait se reproduire avec le Gunner Hector Bellerin que son club formateur chercherait à récupérer cet été pour, dit-on, la modique somme de… 45M€ !

Résultat de recherche d'images pour "puyol ronaldinho au barca"

Sans même parler de l’attaquant italien Mauro Icardi, devenu meilleur buteur de Serie A, du Laziale Balde Keita, qui ferait l’objet lors de ce mercato d’offres à hauteur de 40 M€, ou encore du défenseur espagnol Alejandro Grimaldo, que le Benfica pourrait revendre dix fois son prix d’achat au Barça (1,5M€).

Et Puyol, sans vergogne, aurait, croit savoir The Independent, cherché à nouer le contact avec Tottenham au sujet de Carles Alena, un autre brillant pensionnaire de la Masia, dont il représente également les intérêts. Même si ce dernier a finalement prolongé en Catalogne pour trois ans. Sans que cela n’empêche le Barça de faire l’économie d’un débat sur un recrutement qui coûte cher et n’a récemment guère apporté de satisfactions quand les jeunes du club, faute de pouvoir évoluer en équipe première, se frustrent et préfèrent s’exiler. Une frustration que Puyol exploite, lui qui prétendait à son départ de Barcelone vouloir « progresser tant sur les plans personnel que professionnel pour que, à l’avenir, je puisse revenir dans cette maison« . Au moins l’ancien capitaine aura-t-il suscité ce débat…

 

Football

Commentaires