Sport

Football : Jean-Marc Guillou signe avec la FIF pour détecter les jeunes talents

Football : Jean-Marc Guillou signe avec la FIF pour détecter les jeunes talents

Comme annoncé, Jean-Marc Guillou est arrivée à Abidjan, hier jeudi 26 avril. Le technicien Français a débarqué sur les bords de la lagune Ebrié à la demande des dirigeants de la fédération ivoirienne de football (FIF). Il aura la lourde charge de détecter les jeunes talents dès le bas âge et ce, pour la sélection nationale de Côte d’Ivoire. Guillou sera le pilote en chef de Cjeune, un projet lacé par la FIF.

Cjeune est un département de la FIF, a tenu à préciser, d’entrée, Sory Diabaté, 1er Vice-président de la FIF qui a expliqué que l’idée de ce projet est née « après plusieurs expériences qui ont échoué et surtout après une défaite de la Côte d’Ivoire (1-2) face au Mali avec des buts marqués par deux jeunes ivoiriens ayant choisi de jouer pour le Mali ».

« Ce n’est pas un projet privé. C’est un projet fédéral et nous avons demandé à M. Guillou qui connaît la formation des jeunes de nous accompagner pour en être l’administrateur. Donc, s’il y a échec de Cjeune, c’est notre échec », a tranché M. Diabaté, indiquant que « le projet Cjeune a de grandes ambitions pour le football ivoirien ».

Pour Moumouni Sylla, Directeur de cabinet représentant le ministre des Sports et des Loisirs, « Cjeune a l’adhésion du ministère des Sports car il y aura un vivier non seulement pour l’équipe nationale mais aussi pour les clubs dans lesquels on peut puiser des jeunes talents ».

Dans la pratique, selon l’administrateur Jean-Marc Guillou, ex-responsable de l’Académie Mimosifcom, il s’agira « d’organiser sur l’ensemble du territoire, des compétitions de football pour les jeunes regroupés par catégorie de poids et d’âge ».

« Ces compétitions créeront un réservoir de joueurs talentueux qui pourront être orientés efficacement vers des académies structurées et adaptées », a expliqué M. Guillou en présence des membres de la Direction nationale technique.

Selon le technicien français, Cjeune amènera le plus grand nombre de jeunes talents à prendre part à des compétitions structurées afin de stimuler le plaisir de pratiquer le football.

A terme, « la Côte d’Ivoire va rattraper son retard sur le nombre de licenciés, se positionner dans les quinze années à venir au rang des meilleurs nations de football au monde, la professionnalisation de la pratique du football », a poursuivi Jean Marc Guillou.

La phase pilote de Cjeune démarrera (dans les prochains mois) à Abidjan dont de nombreux dirigeants de centres de formation étaient présents, avant de s’étendre aux villes de l’intérieur du pays à l’horizon 2030.

 

 

avec APA

Commentaires