Sport

Eliminatoires CAN 2019 : la solidarité, clé du succès de la Côte d’Ivoire face à la Centrafrique (Coach)

Eliminatoires CAN 2019 : la solidarité, clé du succès de la Côte d’Ivoire face à la Centrafrique (Coach)

La clé de la victoire de la Côte d’Ivoire, vendredi soir, sur la Centrafrique, est la « solidarité des garçons » et non « un coaching gagnant », a estimé, l’entraîneur des Eléphants de Côte d’Ivoire, lors de sa conférence d’après-match au terme de la 3è journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019 dans le groupe H, largement dominée par son équipe (4-0) contre les Fauves de la Centrafrique.

Le résultat de ce match « ce n’est pas un coaching gagnant, c’est le travail de tout un groupe », a insisté le coach Ibrahima Kamara face aux micros des journalistes.

 « Je retiens que l’équipe a fait le boulot pour gagner. Je retiens tout simplement que les garçons ont fait le boulot ensemble. Les clés de cette victoire c’est la solidarité », a-il-réitéré, ajoutant avoir tout simplement impulsé le déclic de la volonté de vaincre à ses joueurs en leur montrant l’image de tous ces jeunes qui se saignent à blanc pour pourvoir trouver 1000 francs CFA et venir assister à leur match.

Répondant ensuite à une autre question des journalistes, M. Kamara a fait savoir que cette victoire n’est pas une sorte de point de départ pour sa carrière qui est lancée depuis belle lurette.    

« Ma carrière est déjà lancée depuis, ce n’est pas le temps de ce match pour lancer ma carrière. Ce soir c’était un match comme tous les autres et il y’en a plein que j’ai joués dans ma carrière. Aujourd’hui on devait gagner et on a gagné. Les garçons ont fait le boulot, on va penser à récupérer et on va aller voir ce qui va se passer en Centrafrique », a-t-il conclu. 

« Chaque chose à son temps. On avait d’abord à cœur de gagner ce match. C’est ce qui a été fait. On avait à cœur de gagner ce soir pour conserver notre deuxième place, ce qu’on a fait », a soutenu à son tour Serge Aurier, le capitaine des Eléphants.

 Pour lui, « la Centrafrique c’est une équipe qu’on a respecté ce soir donc on s’est créé des occasions et on a marqué le plus de buts possibles. On sait que ce ne sera pas la même chose au match retour. On va essayer de le préparer plus tranquillement. Pour l’instant on va savourer cette victoire ».

L’équipe nationale de football de Côte d’Ivoire a gagné son match (4-0) face aux Fauves de la Centrafrique au terme de la 3ère journée dans le groupe H comptant pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) Cameroun 2019 disputé, vendredi soir, au stade de la paix de Bouaké.

La première phase de cette double confrontation entre les Eléphants et les Fauves s’est soldée par la victoire d’une équipe ivoirienne plus solidaire et plus entreprenante.

Le coaching gagnant mis en place par le sélectionneur Ibrahim Kamara a porté ses fruits dès la 25è du match avec un superbe lobe de Jonathan Kodja (1-0). C’est sur cette marque que les deux équipes regagnent les vestiaires après une première mi-temps dominée par une équipe ivoirienne bien inspirée.

A la reprise, l’équipe Centrafricaine visiblement ragaillardi par les conseils de son coach Suisse, Savoy Raoul essaie tant bien que mal de reprendre le match en main, mais butte sur une défense ivoirienne tenue de main de maître par l’inamovible Serey Dié Gnonzaroua.

Profitant d’un corner tiré par Max Alain Gradel à la 51è, Eric Bailly bondit de la mêlée et crucifie le gardien Lembet Geoffrey de la Centrafirque, corsant le score à 2-0 pour l’équipe de Côte d’Ivoire.

Blessées dans leur amour propre par des Eléphants plus agiles, les fauves décident alors de se jeter à l’attaque, forçant sous la pression, la défense ivoirienne à marquer contre son camp.

Heureusement pour les pachydermes, l’arbitre de touche avait signalé un hors-jeu sur cette action. Le coach Kamara profite alors de ce petit moment de flottement de son équipe pour faire rentrer Cheick Doukouré, qui, aussitôt rentré sur l’air de jeu profite d’un premier ballon glissé vers lui par Kodja en le transformant en but à la 57è (3-0).

Blessé, Serey Dié sort et laisse sa place au numéro 11 Maxwell Cornet.

Subitement inspirée par cette sortie de Serey, la Centrafrique enchaîne alors plusieurs percées dans la défense ivoirienne mais sans grand réalisme. A la 74è, suite à un slalom dans la défense Centrafricaine, Jonathan Kodja sert le nouvel entrant Cornet qui sans se faire prier arrondit le score pour les ivoiriens (4-0).

C’est sur ce score largement en faveur des ivoiriens, que l’arbitre Ougandais Alex Muhabi met fin au match, dans une ambiance surchauffée au stade de la paix de Bouaké.

L’équipe du coach Ibrahim Kamara jouera son match retour le 16 octobre prochain à Bangui contre une équipe Centrafricaine plus que revancharde.

Au terme de cette 3è journée dans le groupe H, le Syli national de la Guinée garde toujours la tête du classement (9 points) après sa victoire acquise à domicile (2-0) face au Rwanda. La Côte d’Ivoire se maintient à la 2è place avec 6 points, suivie de la Centrafrique (3è avec 3 points), quand le Rwanda ferme la marche de ce carré avec zéro point -4.

Commentaires