Sport

CAN 2019: les choses sérieuses commencent en éliminatoires

CAN 2019: les choses sérieuses commencent en éliminatoires

Après un court tour préliminaire, la phase de groupes des éliminatoires pour la Coupe d'Afrique des nations de football (CAN 2019 au Cameroun) débute le week-end du 9 au 11 juin 2017. Au programme, 23 matches, dont de très attendus RD Congo-Congo (groupe G), Côte d'Ivoire-Guinée (H) et Tunisie-Egypte (J).

 

 

Les choses sérieuses commencent en éliminatoires de la CAN 2019, quatre mois seulement après le sacre du Cameroun lors de la Coupe d'Afrique des nations 2017 de football.

Quarante-sept pays attaquent en effet la phase de groupes des qualifications ces 9, 10 et 11 juin, alors que le champion d'Afrique et hôte de la prochaine phase finale s'apprête, lui, à disputer la traditionnelle mini-répétition avant la Coupe du monde qu'on appelle la Coupe des Confédérations.

Des équipes d'Afrique centrale sous pression

Disputer cette CAN 2019 au Cameroun voisin revêt une importance accrue pour les sélections d'Afrique centrale, à commencer par les deux Congo qui s'affrontent dans le groupe G, ce 10 juin à Kinshasa.

 

Les « Léopards » de RDC s’étaient en effet fixé pour objectif de gagner l'édition 2017 ou 2019 après avoir fini 3e en 2015. Éliminés en quarts de finale de la CAN 2017, ces derniers abordent le derby face aux « Diables rouges » avec beaucoup de pression.

Les Congolais de Brazzaville, eux, espèrent retrouver une dynamique après avoir manqué la CAN 2017. Leur dernier match de CAN, en 2015, s'était justement soldé par une défaite 4-2 en quarts, face aux Kinois.

La performance de l'équipe du Gabon au Mali, le 10 juin dans le groupe C, sera également scrutée. Hôtes de la CAN 2017, les Gabonais avaient été piteusement éliminés au premier tour du tournoi. Ces derniers jours, ils se sont surtout signalés par des tensions avec les autorités sportives gabonaises au sujet des primes remises aux joueurs.

La Côte d'Ivoire en plein marasme

D'autres équipes nagent en plein doute, notamment celle de Côte d'Ivoire. Le 5 juin, les Ivoiriens ont subi la plus lourde défaite de leur histoire (5-0 aux Pays-Bas). Il s'agissait certes d'un match amical. Mais le nouveau sélectionneur, Marc Wilmots, ne pouvait imaginer pires débuts à la tête des « Éléphants ».

Ces derniers reçoivent les Guinéens le 10 juin à Bouaké (groupe H). La Guinée réussit plutôt bien à la Côte d'Ivoire, en générale. Mais les Ivoiriens devront en outre joué dans une ambiance pesante, suite aux décès de leur ex-coéquipier Cheick Tioté.

Le Nigeria, absent de la dernière Coupe d’Afrique, doit aussi une revanche à ses supporters. Les Nigérians accueillent les Sud-Africains à Uyo (groupe E), sous la direction du Franco-Allemand Gernot Rohr. Des « Super Eagles » qui se sont préparés à cette rencontre en affrontant le Togo, notamment, le 1er juin.

Un alléchant Tunisie-Egypte

Les Togolais, eux, peuvent s’attendre à vivre des débuts d’éliminatoires compliquées, dans le groupe D. Ils jouent en effet en Algérie, dimanche 11 juin, dans le bouillonnant stade de Blida. Les Algériens, eux, ont un nouveau sélectionneur, Lucas Alcaraz, et une revanche à prendre après leur mauvaise CAN 2017 (élimination au premier tour).

Cet Algérie-Togo se déroulera juste avant la dernière rencontre de cette « première journée » des éliminatoires, un alléchant Tunisie-Egypte. Ce choc nord-africain entre les Tunisiens et les vice-champions d’Afrique égyptiens aura lieu à 22h TU pour éviter que les joueurs ne souffrent trop du jeûne du ramadan.

 

 

Commentaires