Sport

Attribution du Mondial-2026 : le Maroc retient son souffle

Attribution du Mondial-2026 : le Maroc retient son souffle

Face à la candidature du trio USA/Canada/Mexique, le Maroc rêve de créer la surprise et d'être sélectionné, mercredi, à Moscou, pour accueillir le mondial de foot en 2026.  

Le Maroc sera-t-il, après l'Afrique du Sud en 2010, le second pays africain à accueillir le mondial de foot, dans 8 ans ? Après déjà quatre candidatures malheureuses et face à celle du trio États-Unis-Canada-Mexique, le Maroc espère, cette fois, transformer l'essai mercredi 13 juin, à Moscou.

Le pays hôte du Mondial-2026 doit, en effet, être désigné par les plus de 200 fédérations membres de la Fifa à la veille de l'ouverture du mondial russe.

Les calculs vont bon train pour prédire qui des deux candidatures est la mieux placée pour l'emporter. Le Maroc bénéficie du soutien de nombreux pays européens et africains, à l'appel du président de la Confédération africaine de football, le Malgache Ahmad Ahmad. Mais deux pays africains ont déjà fait défection, le Liberia et l'Afrique du Sud, qui ont annoncé leur soutien au dossier présenté par les États-Unis. 

Favorite, la candidature du trio États-Unis-Canada-Mexique a, elle, reçu le soutien appuyé du président américain Donald Trump, qui a menacé les pays qui ne la soutiendraient pas de sanctions politiques.

Sur un total de 211 fédérations membres de la Fifa, les quatre en lice ne peuvent prendre part au vote. Le Maroc a également demandé à deux reprises que les États liés aux États-Unis, tels que Guam ou les Iles Vierges américaines, ne puissent voter.

 

France24

Commentaires