Politique

« L’Afrique a beaucoup à apprendre de la Chine » (PM sénégalais)

« L’Afrique a beaucoup à apprendre de la Chine » (PM sénégalais)

Le Premier ministre sénégalais, Mahammed Boun Abdallah Dionne, a estimé jeudi à Dakar que le continent africain avait « beaucoup à apprendre de la Chine » pour pouvoir enfin sortir de la pauvreté.  

 

« L’Afrique a beaucoup à apprendre de la Chine. Elle ne s’est pas réveillée riche. Ce pays a su apprivoiser la technologie, avec le savoir-faire (de son peuple). (...). Et en quelques décennies, la Chine est devenue une puissance économique », a dit M. Dionne, ouvrant un symposium sino-africain intitulé « La pensée de Xi Jinping (président de la Chine) sur la résolution de la pauvreté et le développement de la coopération sino-africaine ».

 

Le président chinois est attendu au Sénégal samedi où il doit effectuer une visite d’Etat de 48 heures qui a servi de prétexte à la tenue du forum à l’Ecole nationale d’administration (ENA).

 

Avec 40% de sa population « touchée par l’extrême pauvreté », l’Afrique doit prendre exemple sur la Chine pour mieux enclencher son développement, en promouvant notamment « une entreprise éthique », a affirmé le PM sénégalais.

 

Selon Mahammed Dionne, la Chine a su se forger à partir de son peuple qui regorge principalement de « qualités (que l’on ne peut) fabriquer dans aucune usine ou boutique », à savoir la discipline et le travail.

 

« A l’heure actuelle, la coopération sino-africaine est en plein essor », a, pour sa part, affirmé l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Sénégal, Zhang Xun, conseillant surtout à « se débarrasser de la dépendance des aides extérieures » et à émanciper les esprits, tout en demeurant conscient que la lutte contre la pauvreté se gagne par des efforts soutenus.

 

C’est par un tel comportement, a souligné le diplomate, que la Chine a fait baisser sa « population de 250 millions qui vivait sous le seuil de la pauvreté en 1978 » à « plus de 20 millions » présentement.

 

A ce propos, la pensée du président Xi, matérialisée par le « socialisme de la nouvelle ère », a été déterminante, d’après le représentant du Bureau de l'Information du Conseil des Affaires d'Etat de la République de Chine.

 

« Le président Xi Jinping a élaboré une série de stratégies pour la réduction de la pauvreté », a-t-il indiqué, soulignant que grâce à la place centrale accordée au peuple, l’assistance ciblée et la persistance sur la mobilisation sociale et l’union de toutes les forces, la pauvreté est passée en Chine de 10 à 3% depuis l’accession de Xi Jinping à la tête de la République chinoise.

 

En marge de l’ouverture du forum, un mémorandum pour la création d’une bibliothèque chinoise entre le Bureau chinois et l’ENA a été signé. La future bibliothèque prévoit d’héberger 1589 livres.

Commentaires