Sport

Après Serey Dié, Eric Bailly réclame 40 millions de primes impayées

Après Serey Dié, Eric Bailly réclame 40 millions de primes impayées

Depuis deux semaines, l’actualité sportive est dominée par le non payement des primes des 23 joueurs et 16 encadreurs qui se chiffrent entre 600 à 700 millions frs. Une information que les collaborateurs du ministre en charge des sports, Alain Lobognon considéraient comme des rumeurs non fondées.

Pour mettre fin à toute cette scène qui ne fait pas honneur au football ivoirien, Serey Dié à décidé de rompre le silence, après l’intervention du 1er vice-président Sory Diabaté , dans cette affaire dite de «primes impayées». L’international Serey est intervenu le mercredi soir au cours de l’émission de Espace de vérité sur les ondes de radio CI pour confirmer ce que le cabinet du ministre considérait jusqu’avanthier comme des rumeurs. «Nous n’avons pas reçu notre prime, alors que nous avons gagné la CAN. Nous n’en parlons pas parce que nous ne voulons pas que les Ivoiriens pensent que nous venons en sélection pour de l’argent. Mais nous avons joué et nous avons gagné, donc il faut qu’on nous donne ce qui nous revient. C’est notre dû. Nous ne quémandons pas», a affirmé l’international ivoirien. Après Serey Dié, Eric Bally le défenseur central de Villarreal est sorti de son silence pour dénoncer cette situation. Lui réclame 40 millions frs de primes au ministre des sports.

Selon le conseiller technique du ministre des sports Fernand Dédeh que nous avons joint au téléphone, le ministre Lobognon serait très en colère en raison de l’ampleur que prend cette affaire. «Le ministre des sports ne gère pas le budget mis à la disposition des équipes nationales. Cela incombe au trésor qui a reçu instruction du ministre de faire le virement sur les comptes des joueurs. Le ministre est très en colère et il attend des explications du trésor. Ce que je peux vous dire, c’est que le trésor à rassuré le ministre des sports que le budget dégagé pour la Can a été bien utilisé et il est surpris d’attendre que les athlètes n’ont pas reçu leurs primes. Donc, comme tout le monde, il veut voir clair dans cette affaire et attend les explications du trésor», a-t-il expliqué. Les inspecteurs d’Etat ont pour leur part diligenté une enquête depuis deux semaines et les résultats de celles-ci auraient déjà été déposés à la présidence de la République. Des mois après les effusions de joie, les athlètes qui ne voulaient pas porter l’affaire des primes sur la place publique, se disent écœurés par le comportement du ministre. Et leur nombre se multiplie du jour en jour.

Commentaires