Sport

Aliou Cissé mise sur la continuité pour triompher à la CAN 2019

Aliou Cissé mise sur la continuité pour triompher à la CAN 2019

« On a opté pour la continuité parce que c’est important. En équipe nationale, on n’a pas toujours le temps d’avoir des matchs amicaux. Aujourd’hui, il est essentiel d’avoir une cohésion. Pour que cela puisse se faire, il faut essayer d’avoir une ossature assez solide », a soutenu le technicien.  

 

Aliou Cissé s’exprimait en conférence de presse après la publication de la liste des 23 joueurs convoqués pour le match contre la Guinée équatoriale prévu le 17 novembre prochain et comptant pour la 5ème journée des éliminatoires de la CAN 2019.

A l’entame de son propos, l’ancien capitaine des Lions de 2002 a présenté ses « sincères condoléances » à la famille de Mbaye Ndoye, ancien président de la Fédération Sénégalaise de Football (FSF) décédé samedi dernier. « Il a été un grand président. C’est un homme que j’ai connu et côtoyé. Sa détermination et son patriotisme ne sont plus à démontrer », a témoigné M. Cissé.

Le Sénégal étant déjà qualifié à la prochaine CAN, le sélectionneur national compte mettre à profit les deux dernières rencontres des éliminatoires face à la Guinée équatoriale et à Madagascar pour expérimenter de nouveaux schémas de jeu dont celui à 3 défenseurs centraux.

« Nous allons peut-être faire changer de système face à la Guinée équatoriale. On a de très grands défenseurs. Kalidou Koulibaly fait partie des meilleurs au monde, Salif Sané fait de très bonnes choses avec Schalke 04. Il y a aussi le bon retour du capitaine Cheikhou Kouyaté et l’éclosion des jeunes comme Pape Djibril Diaw et Pape Abou Cissé. Je suis certain que ces défenseurs sont capables de jouer à trois derrière », a indiqué Aliou Cissé.

Le natif de Ziguinchor (sud du pays) demeure persuadé que le système du 3-5-2 peut « permettre au Sénégal d’être haut sur le terrain et de contre-attaquer grâce à un pressing haut et une récupération rapide du ballon. Mais si on regarde bien le football actuel, de nombreux entraîneurs l’essayent lors des matchs amicaux car c’est un système très complexe qui demande de la préparation ».

Avant la Coupe du monde 2018, l’ancien sociétaire du Paris Saint-Germain (France) avait déjà aligné trois axiaux contre la Bosnie (0-0). Poursuivant, Aliou Cissé estime que la qualification déjà assurée, lui permettra de voir à l’œuvre certains joueurs. « Avec le match de mars 2019, on aura aussi l’occasion de convoquer d’autres joueurs pour leur donner la possibilité de s’exprimer. Nous testerons des internationaux qui n’ont pas l’habitude d’être titulaire ou de jouer parce que les individualités ne sont pas importantes. Je veux mettre en place un groupe compétitif », a-t-il informé.

Commentaires

encore D'Actu
ITV