Sport

Accusé d’avoir changé d’identité, Lacina Traoré répond et contre-attaque

Accusé d’avoir changé d’identité, Lacina Traoré répond et contre-attaque

L’attaquant ivoirien, accusé par Ibrahim Koné de s’appeler en fait Traoré Ménéné et d’être né non pas en 1990 mais en 1988, s’exprime pour la première fois dans cette affaire dans les colonnes de L’Equipe. Pour l’Eléphant, « ce sont des histoires » et Koné agit ainsi « pour de l’argent ». Lacina Traoré est en colère et n'entend pas en rester là.

Le nom de Lacina Traoré a fait couler de l’encre ces derniers jours, mais pas en raison des performances sportives du joueur. Joint par RFI, Ibrahim Koné, président et fondateur de l’Etoile Sportive d’Abobo (ESA), a affirmé que l'attaquant s'appellerait en fait Traoré Ménéné et qu'i serait né en 1988 et non en 1990. En outre, le dirigeant a annoncé qu’il portait plainte auprès de la Fédération ivoirienne de football pour que l’ESA soit reconnue comme club formateur et perçoive des pourcentages liés aux transferts du footballeur.

Ce mercredi 4 avril, Lacina Traoré prend la parole pour se défendre. C’est dans les colonnes du quotidien l'Equipe que l’Ivoirien répond à ces accusations.

Le joueur prêté à Amiens par Monaco n’y va pas par quatre chemins. « Ce sont des histoires ! », affirme-t-il au journaliste Hervé Penot, une voix familière des auditeurs de RFI. L’international ivoirien se dit « surpris et surtout choqué » par ces accusations. « Qu'un grand frère fasse ce genre de choses... Je ne m'y attendais pas. Je vois déferler tout ça sur les réseaux sociaux ! Vous vous imaginez ? », confie-t-il, avant d’assurer qu’à la fin de la saison, ses avocats « vont s’occuper de ça ».

Lacina Traoré rejette en bloc les propos d’Ibrahima Koné quant à son présumé changement de nom: « Mes deux parents sont encore en vie et ils m'ont donné cette identité. Il salit l'honneur de ma famille. Mes parents m'appellent tout le temps, ils veulent aller le croiser, mais ce n'est pas la solution. Le droit parlera. Et la vérité va triompher. Jamais je ne vais accepter ce qu'il a dit. »

Le vainqueur de la CAN 2015 en veut à Ibrahim Koné, « une référence en Côte d’Ivoire » et « un professionnel ». Lacina Traoré est catégorique: c’est bien à l’Olympique Sport d’Abobo qu’il a été formé, à l’âge de 11 ans, sous l'égide d'Amza Gamal. Et c’est là-bas qu’il a obtenu sa première licence, avant de rejoindre le Stade d’Abidjan, puis de rallier l’Europe et la Roumanie en signant au CFR Cluj.

Selon lui, Ibrahim Koné s’en prend à lui « pour de l’argent ». Il ne tolère pas ce procédé. « Ce n'est pas une manière de demander de l'argent. En touchant ma dignité, en me salissant. Il ne m’a pas mis au monde », rappelle Lacina Traoré, qui promet: « Ça n’en restera pas là. »

Commentaires