Société

Yopougon hier: Une grève des gbakas perturbe le transport

Yopougon hier: Une grève des gbakas perturbe le transport

Des chauffeurs et des apprentis de gbaka (mini-car de transport public) ont observé hier à 9h un arrêt momentané de travail à Yopougon, a-t-on constaté sur place. Partis du rond-point de Yopougon-Siporex, les grévistes ont contraint, à coups de sifflets, les gbaka à déverser leurs passagers tout le long du boulevard principal.

Au niveau de l’église saint-André au quartier Sicogi, des manifestants s’en sont pris violemment à des gbaka en provenance d’Adjamé. Ce mouvement a provoqué la panique à la gare « Lavage » des wôrô-wôrô. Des usagers ont eu de la peine pour rejoindre leurs lieux de rendez-vous ou leurs domiciles. «Nous avons réussi à mettre fin ce matin à la nouvelle ligne de transport Yopougon-Siporex, derrière la gare d’Utb, à Abobo, en face de la brigade de gendarmerie. En le faisant, nous avons répondu aux attentes des chauffeurs de la ligne habituelle carrefour Chu de Yopougon-Abobo, en passant par la prison civile qui manifestaient ce matin. Ce sont les chefs syndicalistes Doumbia Kassim et Soumahoro Lassina qui ont créé cette nouvelle ligne dont nous avons contesté le démarrage des activités, il y a deux semaines. Parce que c’est une concurrence déloyale qui est faite à la ligne officielle. Le prix de la course qui passe par l’autoroute avec des Massa est de 250F.cfa contrairement à ceux qui passent par la Maca, est de 300F.cfa », a indiqué Doumbia Dramane, secrétaire général du collectif des transporteurs de Yopougon. Le trafic a repris en fin de matinée.

Didier Kéi

Commentaires