Société

Wôyôrô, un festival pour valoriser la culture Tagbana

Wôyôrô, un festival pour valoriser la culture Tagbana

Coulibaly Sounkalo , le maire de la commune de Tafiré (nord, région du Hambol) entend organiser cette année un festival pour promouvoir le patrimoine artistique et culturel Tagbana, singulièrement des sous-préfectures de Niédiékaha, Badikaha et Tafiré.

Coulibaly Sounkalo dit Charles Sanga a indiqué que le festival des arts, cultures et traditions de Tafiré (FACT) « Wôyôrô » en langue Tagbana, a pour objet de faire la promotion des danses sacrées ou de réjouissance des Tagbana de Tafiré, Niédiékaha et de Badikaha, mais aussi de révéler au monde les arts, les us et les coutumes de ce  peuple.

« La culture (…) est ce qui a fait de l’homme autre chose qu’un accident de l’univers », s’est  justifié le maire en citant André Malraux.

Cet important projet culturel qui bénéficie déjà du soutien du ministère de la Culture et de la Francophonie est en cours d’élaboration. La première édition de cet événement se tiendra, sans plus de précision pour l'heure, en début du 4ème trimestre de l’année 2017.

 

Commentaires