Société

Une étude dénonce une tendance « esclavagiste » du travail domestique

Une étude dénonce une tendance « esclavagiste » du travail domestique

Selon une étude réalisée par le Reseau ivoirien pour la défense des droits de l’enfant et de la femme (RIDDEF), dans les communes de Cocody, Yopougon, Marcory et Abobo portant sur un échantillon de 557 travailleurs domestiques, 35 % de ces employés de maison ne bénéficient d’aucun repos : pas de repose hebdomadaire, ni les jours fériés, ni en cas de maladie.

" C’est une tendance hautement esclavagiste condamnable et contraire au code de travail », dénonce-t elle.

Commentaires