Société

Un Libérien soupçonné de crimes contre l'humanité arrêté en France

Un Libérien soupçonné de crimes contre l'humanité arrêté en France

Un homme soupçonné d'exactions lors du confit civil au Liberia dans les années 1990 a été arrêté mardi en région parisienne, inculpé et écroué pour "actes de torture" ainsi que "crimes contre l'humanité", a appris l'AFP aujourd'hui de sources concordantes.  

Kunti K., ressortissant libérien naturalisé néerlandais, "aurait été commandant au sein de l'United Liberation Movement of Liberia for Democracy (ULIMO), faction de trois groupes armés" au moment de la première guerre civile dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, selon une source judiciaire. Il est soupçonné d'actes de torture, d'utilisation d'enfants soldats, de meurtres, d'actes de cannibalisme et de mise en esclavage.

Cet homme né en 1974 a rejoint la France en 2016, après avoir quitté les Pays-Bas et être passé par la Belgique.

La guerre civile au Liberia a fait quelque 250 000 morts entre 1989 et 2003.

 

Avec Figaro

Commentaires