Société

Un échangeur bientôt construit au Carrefour Akwaba, non loin de l’aéroport d’Abidjan

Un échangeur bientôt construit au Carrefour Akwaba, non loin de l’aéroport d’Abidjan

L’Etat ivoirien et la Banque mondiale ont signé lundi un accord de financement du Projet Port d’intégration-ville du Grand Abidjan, comprenant la construction d’un échangeur au Carrefour Akwaba, non loin de l’Aéroport international Félix Houphouët-Boigny.

Ce Projet Port d’intégration-ville du Grand Abidjan qui s’inscrit dans le cadre du Plan national de développement (PND, 2016-2020), s’élève à environ 217 milliards Fcfa. Il bénéficie d’un financement conjoint de l’Etat de Côte d'Ivoire, de la Banque mondiale et du secteur privé.

La Banque mondiale contribue au projet avec un crédit IDA (Association internationale de développement) pour environ 170 milliards Fcfa, tandis que l’Etat de Côte d'Ivoire apporte 9 milliards de Fcfa contre 38 milliards Fcfa pour le secteur privé prévu notamment sous forme de Partenariat public-privé (PPP).

Ce crédit qui a une maturité de 28 ans avec un différé de 12 ans, vise l’amélioration de la gestion urbaine, l’efficacité logistique, l’accessibilité portuaire et la mobilité dans l’agglomération du Grand Abidjan, a précisé le ministre ivoirien de l’Économie et des finances, Adama Koné.

D’une durée de sept ans, le projet financera la réalisation de la section 2 et section 3 de « l’autoroute de contournement d’Abidjan YA », la construction d’une plateforme ou zone logistique y compris des parcs de stationnement, court et long séjour pour les camions poids lourds.

« L’objectif de développement du projet est pleinement justifié compte tenu de son caractère favorable à la transformation sociale et économique de l’agglomération du Grand Abidjan et de la Côte d'Ivoire dans son ensemble », a dit le directeur pays des opérations de la Banque mondiale, Pierre Laporte.  

La forte croissance économique d’Abidjan a entraîné des migrations massives de populations, qui ont abouti à des installations informelles et une occupation des emprises. Sur les sites colonisés par ces migrations, devraient être construites des infrastructures futures. 

Le ralentissement du trafic à Abidjan entrave la croissance et la compétitivité de l’économie, en particulier pour le transbordement et le transit au niveau du port, engendrant des coûts substantiellement élevés pour les services. Ces investissements devraient permettre la mobilité urbaine. 

Le Carrefour Akwaba est situé à l'entrée de Port-Bouët, une cité balnéaire qui abrite l'aéroport Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan, la capitale économique ivoirienne.

Commentaires