Société

Trop de morts sur les routes - La police nationale tire la sonnette d’alarme

Trop de morts sur les routes - La police nationale tire la sonnette d’alarme

Le directeur général de la police nationale a crevé l’abcès de la cause de trop de morts dans les accidents de la circulation en ce moment. Le contrôleur général Kouyaté Youssouf a dénoncé, vendredi dernier, au cabinet du ministre de l’Intérieur et de la sécurité, au Plateau, lors de la réunion technique des chefs de commandements et directeurs centraux de la santé, des transports relativement à la hausse des chiffres d’accidents mortels sur les routes ivoiriennes.  

 

 

 

Mettant les pieds dans le plat, le Dgpn a relevé « le règne de la corruption dans le secteur du transport, chez les forces de l’ordre, je dis bien la police et la gendarmerie, la Sicta, etc. ».

Mais, également le nouveau général deux étoiles de la police nationale a fustigé la complaisance dans la délivrance des permis de conduire, le jeune âge des chauffeurs(15 à 20ans) conduisant sous l’effet des excitants et des drogues, la course effrénée aux recettes journalières desdits chauffeurs et l’incivilité des usagers de la route ainsi que le mauvais état des voies.

Selon le groupement des sapeurs pompiers militaires(Gspm), il y a eu 1458 accidents de la circulation ayant occasionné 2888 blessés et 81 morts en l’espace seulement de 15 jours depuis le début de l’année 2018, soit 10% de l’ensemble des décès de l’année dernière.

Commentaires