Société

Transport terrestre : La Sonatt défie le gouvernement

Transport terrestre : La Sonatt défie le gouvernement

Depuis un certains temps, il règne un cafouillage dans le secteur du transport. Cafouillage qui résulte de la volonté de certaines personnes de saboter les réformes introduites dans ce secteur par le ministère des Transports en vue de l’assainir et de contribuer à la réduction de la vie chère.

 En effet, l’on se rappelle que le 6 août 2014, lors du Conseil des ministres qui s’est tenu au Palais présidentiel au Plateau, le gouvernement a adopté un décret portant dissolution de la Société d’Etat dénommée Société Nationale des Transports Terrestres, en abrégé Sonatt. Mais plus d’un mois après cette dissolution, la Sonatt n’a pas cessé ses activités et continue par le truchement d’Interflex à produire des permis de conduire moyennant bien entendu de l’argent. Un réseau secret s’est mis en place à la Tour C de la cité administrative, au Plateau pour accomplir cette tâche. 
En effet, selon une source, la société Interflex qui a été cooptée par la Sonatt pour l’édition des permis de conduire, aurait investi de gros sous dans l’achat d’équipement et ne serait pas encore entrée dans ses fonds. Raison pour laquelle, elle continue d’exercer ses activités au mépris de la décision du gouvernement. Mais ceux des Ivoiriens qui, au lieu de se rendre au Centre de gestion intégré à Treichville pour avoir leur papier en bonne et due forme, s’adonnent à ces pratiques ou se tournent vers ces sociétés risquent gros. Car, non seulement ils peuvent être poursuivis mais aussi, tous les permis édités par la Sonatt vont être retirés d’ici à deux ans du circuit. Pour donc éviter de subir plus tard des préjudices, il vaut mieux pour les ivoiriens désireux d’avoir ou renouveler leur permis de conduire ou carte grise se rendre au Centre de gestion intégré qui va se déployer les jours qui suivent dans diverses communes du District d’Abidjan et à l’intérieur du pays. 

A.M

Commentaires