Société

Solidarité : Abandonnée par son Mari en raison de la fistule obstétricale dont elle souffre, Charlotte reçoit une prise en charge médicale du Ministère de la Solidarité

Solidarité : Abandonnée par son Mari en raison de la fistule obstétricale dont elle souffre, Charlotte reçoit une prise en charge médicale du Ministère de la Solidarité

Chose promise chose due. Lors de son passage sur le plateau de C’midi, l’une des émissions vedette de la Radio Télévision Ivoirienne (RTI), Kouiahon Tomah Charlotte atteinte d'une fistule obstétricale sollicitait l’appui d’un bienfaiteur pour faire face à ses soins. Appel entendu par le Ministère en charge de la solidarité qui lui avait fait la promesse de prendre en charge totalement ses soins.  

Aujourd'hui cette promesse s'est traduite en acte. Mardi dernier, accompagnée de sa mère et du médecin maison du Ministère, Charlotte a reçu sa prise en charge et à commencé séance tenante ses consultations et bilan pré-opératoire au Chu de Treichville. Elle fera les différents examens et sera suivie par un médecin urologue sans débourser un rond. Cette prise en charge prend en compte ses soins, son transport et un kit d'hygiène.

 

Ce geste ‘’salvateur de la ministre’’ selon les mots de Charlotte c’est une épine que la Ministre Mariatou Koné vient de lui retirer du pied. « C’est parce que je n'ai pas les moyens que je me suis présentée sur le plateau de C'midi », a-t-elle expliquée la gorge nouée. « Mon mari m'a abandonné à cause de ma maladie alors que je l’entretenais avec toutes mes économies. Je n’avais plus rien. Je ne pouvais pas me soigner et la maladie s’aggravait. C'est ainsi qu’on m'a conseillé de passer à C'midi afin de trouver une éventuelle aide. Dieu étant Dieu, se trouvait ce jour-là un représentant du Ministère de la Solidarité qui avait fait la promesse de prendre en charge mes soins. Et aujourd'hui voilà que j’ai en main la prise en charge et je suis consulté par un urologue », a-t-elle raconté.

 

Pour Charlotte, cette action de la Ministre Mariatou Koné est la preuve que le Gouvernement est au service des plus faibles. « Je voudrais sincèrement dire un grand merci à madame la Ministre Mariatou Koné pour cet élan de solidarité à mon endroit. Surtout la promptitude avec laquelle elle a réagi. A travers cet acte, elle ignore certainement qu’elle restaure la dignité d’une femme rejetée, meurtrie et mise à l'écart. J'avais perdu espoir. J’espère maintenant que je recouvrerai la santé afin de me prendre en charge. Merci encore à la Ministre », s'est-elle émue.

Commentaires