Société

Soixante millions de FCFA du PASRES à 12 jeunes ivoiriens pour divers projets doctorants

Soixante millions de FCFA du PASRES à 12 jeunes ivoiriens pour divers projets doctorants

Le Programme d’appui stratégique à la recherche scientifique (PASRES) a remis, mardi, 12 bourses d’études d’une valeur totale de 60 millions de  francs CFA à des doctorants pour achever leurs études et recherches portant sur divers sujets ayant un impact socio-économique avéré et porteur.

Kamaté Amara bénéficie de quatre millions pour travailler sur « la contribution à la sélection variétale de plantes tropicales par la technique de fluorescence chlorophyllienne et de réflectance du couvert végétal ».

Le projet d’Adjoumane Manzan André Marcellin porte sur « l’élaboration de bio-plastiques à base d’amidon de manioc et CNSL (Cashew Nut Shell Liquid) » pour cinq millions.

N’Da Koffi Serge aura trois millions pour rendre compte de « la communauté internationale et le règlement des crises dans les Etats d’Afrique subsaharienne d’expression française : cas de la Côte d’Ivoire, de la République Démocratique du Congo, de la République centrafricaine et du Togo ».

Pour quatre millions, Apata Assamoi Fabrice travaillera sur « le juge international et l’équité » et Dr Zahouli Bi Zahouli Julien  sur « l’évaluation du risque d’épidémie et du virus de dengue, et de la susceptibilité d’Aedes aegypti aux insecticides après riposte antivectorielle d’avril-juillet 2017 à Abidjan, en Côte d‘Ivoire » pour quatre millions.

Miss Coulibaly Fatoumata travaillera avec quatre millions sur « l’évaluation du niveau de transmission de l’onchocercose et de la performance du système de distribution de l’ivermectine à la frontière ivoiro-burkinabé ».

Kamagaté Anzoumana bénéficie de huit millions pour  une « étude prospective de l’eutrophisation et du comblement des lacs agropastoraux dans le Nord de la Côte d’Ivoire : cas de la région du Pôro ».

Silué Hetemin Cavalo a trois millions pour plancher sur « les systèmes pastoraux et conflits agriculteurs-éleveurs dans la sous-préfecture de Sirassou », tandis que Koné Touplé Sibiri, pour huit millions, lèvera un voile sur « l’état de conservation de la biodiversité aquatique du Parc national d’Agzagny ».

Mlle Assalé Adjo Annie Yvette aura une dotation de huit millions pour évaluer « les services écosystémiques rendus par une forêt domaniale anthropisée : cas de la forêt classée du Haut-Sassandra ».

Avec un million de FCFA, Kouakou Kouakou Phillipps fera une « géotraçabilité des produits agro-alimentaires à potentiel Indicateur géographique (IG) : cas de l’igname kponan de Bondoukou », cette matière étant une innovation dans la sphère scientifique ivoirienne.

Enfin, Yaya Ouattara étudiera « les défis et perspectives de développement de la finance islamique en Côte d’Ivoire appliquée à la ville de Daloa ».

Qualité scientifique, conformité à des critères administratifs, impact socio-économique des sujets ont prévalu à l’élection de ces lauréats dont le comité scientifique de sélection était présidé par Pr Biaka Zasseli Ignace, a indiqué le secrétaire exécutif du PASRES, Dr Sangaré Yaya, lors de la cérémonie de remise des chèques, mardi, à l’hôtel Novotel d’Abidjan-Plateau.

Commentaires