Société

San Pedro: Un bateau en provenance du Liberia crée la panique

San Pedro: Un bateau en provenance du Liberia crée la panique

La marée était très haute au port autonome de San Pedro le 25 août dernier. Les dockers chargés de débarquer les navires ont refusé tout contact avec un bateau ayant fait escale à Monrovia, la capitale libérienne.

 Ils accusaient les autorités portuaires d’avoir permis l’accostage d’un navire ayant séjourné dans un pays touché par le virus Ebola. Tout a commencé le 24 août, lorsqu’un bateau chargé de marchandises mouille les eaux du port. Selon nos sources, ce navire aurait été refusé au Gabon, pour avoir débarqué à Monrovia, au Libéria. A San Pedro, l’équipage a reçu le quitus de l’autorité portuaire pour exercer. La nouvelle se répand dans le milieu des dockers la même nuit. Le lendemain matin, ceux ci se réunissent et opposent un refus de travailler sur un navire dont le personnel pourrait être contaminé par le virus Ebola. « Ils ne voulaient pas prendre le risque sur un navire qui a séjourné au Libéria », justifie notre source. Ce blocage aura duré de 8h à 11h. Après moult tractations, les dockers ont entamé le débarquement. Mais, l’équipage a été passé au peigne fin par le service médical du port. 

La direction générale du port s’est réunie le 26 août avec les acteurs du secteur maritime, en vue de communiquer sur les mesures prises. Il s’agit entre autre, de procéder au contrôle systématique de tous les navires dès qu’ils sont en rade. Après quoi, ils peuvent avoir accès aux quais. Des mesures seront aussi prises pour le secteur de la pêche artisanale, dont certains acteurs exercent dans les eaux libériennes.

Commentaires