Société

Richesse de Houphouët Boigny : Ses enfants veulent savoir ce qui reste, 24 ans après sa mort

Richesse de Houphouët Boigny : Ses enfants veulent savoir ce qui reste, 24 ans après sa mort

Les héritiers de l’ancien président ivoirien, Félix Houphouët-Boigny, ont décidé de se répartir les biens de leur père, vingt-quatre ans après sa mort, a appris la Lettre du continent. A cet effet, ils ont engagé des notaires pour faire l’inventaire de son patrimoine et plus singulièrement du foncier qui est souvent objet de litige avec les riverains. 

Guillaume Houphouët-Boigny, l’un des fils du père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, a, au nom de ses frères, mandaté sept notaires pour répertorier « le patrimoine encore existant » de leur père, a révélé la Lettre du continent.

A en croire le bimensuel, les notaires, composés d’anciens collaborateurs du président ivoirien, ont, d’abord, pour mission de récupérer «  la baie de Monga (…), une parcelle de 17 hectares située à Cocody, entre la mosquée de la Riviera 2 et  la résidence de l’épouse de leur père ». Cet espace “occupé actuellement par  des populations’’ est l’objet, depuis plusieurs années,  de dispute avec la communauté villageoise d’Anono qui se proclame propriétaire. 

Ensuite, les juristes devront « répertorier et auditer la gestion de l’ensemble des biens immobiliers du “Vieux’’ en Côte d’Ivoire et également à l’étranger ». Une instruction qui permettra, à en croire le bimensuel français,  aux héritiers et ayants-droits de partager ces biens tout en prenant en compte « la partie du patrimoine qui aura déjà fait l’objet de licitation ou de cession ».

Commentaires