Société

Revalorisation des jeux et cultures traditionnelles du terroir à Péhé (Toulepleu)

Revalorisation des jeux et cultures traditionnelles du terroir à Péhé (Toulepleu)

La revalorisation des jeux et cultures traditionnelles du terroir sont au centre des activités marquant le début de la semaine consacrée aux festivités du 58ème anniversaire de la fête nationale de la Côte d’Ivoire dans leur circonscription.

Ces manifestations initiées par les autorités administratives et cadres de la sous-préfecture de Péhé, font partie d’une série d’activité qui a débutée depuis le 27 juillet par un « parcours de santé » regroupant toutes les couches socioprofessionnelles de Toulepleu. Elle s’est poursuivie le 28 et le 29 par des prières individuelles et œcuméniques en faveur de la paix pour Toulepleu et la nation ivoirienne dans tous les édifices religieux des chefs-lieux de sous-préfectures du département.

Il s’agissait entre autre des jeux de « Kpotougo » (jeu d’origine yacouba), le « tih-sah » (pratiqué en général par les femmes), le « somaniklè » également, du « gbedjridè » (exécuté par les hommes) ainsi que le  « gbafouin » ( lutte traditionnelle pratiquée également par les hommes) dont l’objectif est de faire revivre aux jeunes et à la nouvelle génération ainsi qu’aux visiteurs de cette zone d’autres facettes importantes des cultures et traditions Guéré de cette localité qui tend à disparaître.

«Revaloriser ce pan des cultures et traditions du terroir obéit à l’objectif de démontrer la matérialisation de la cohésion sociale qui les caractérisent car ce type et genre d’activités renforcent les liens entre les différentes couches sociales de la localité qui les pratiquent, mais  rappellent également aux acteurs et participants les notions de règlements pacifiques des conflits de société et l’aptitude de sagesse à adopter face aux difficultés quotidiennes de la vie», a soutenu, Vaha Patrice fonctionnaire aux Nations Unies, cadre de la sous-préfecture.

«Le comité départemental d’organisation a jugé utile d’intégrer toutes ses activités dans le calendrier des festivités marquant le 07 août afin de permettre à tous les habitants de la localité de vivre individuellement et de façon exceptionnelle cette fête nationale dans le département de Toulépleu»,  a précisé le préfet de Toulepleu, Ibrahima Cissé.

Il a aussi indiqué que ces journées de réjouissance populaire se dérouleront étape par étape tous les jours dans chaque sous-préfecture de la localité avant la grande fête du 07 août qui se tiendra avec toute la population à nézobly.

La journée du mercredi 1er août a été donc attribuée à la sous-préfecture de Péhé et celle du jeudi 2 août  de à la sous-préfecture de méo rappelle-t-on.

Commentaires