Société

Réhabilitation du pont FHB : Voici combien les travaux vont couter à l’état de Côte d’Ivoire

Réhabilitation du pont FHB : Voici combien les travaux vont couter à l’état de Côte d’Ivoire

Le premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly a procédé, vendredi 6 avril, au lancement des travaux de réhabilitation du pont Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan. L’état de dégradation de ce pont nécessitait ces travaux d’urgences. La réhabilitation de l’un des trois ponts de la ville d’Abidjan coutera près de 42 milliards de FCFA.

 

"Le pont Houphouët Boigny a connu de nombreuses dégradations qui nécessite une réhabilitation urgente", a déclaré le chef du gouvernement, Amadou Gon, précisant que "le montant de la réhabilitation est de 41.7 milliards de FCFA".

Sa construction a duré 3 ans de 1954 à 1957, le pont Houphouët Boigny souffre aujourd’hui de nombreuses "dégradations". Il apparait urgent de trouver des solutions pour la sécurité des populations ivoiriennes qui utilisent ce pont pour rallier des communes de la capitale ivoirienne.

L’Agence française de développement (AFD) a assuré le financement d’un montant de 41.7 milliards, dans le cadre du Contrat de désendettement et de développement (C2D).

 

Les zones de réhabilitation du pont Houphouet Boigny

Selon une note de l’agence de gestions des routes (Ageroute), cette réhabilitation du pont Houphouët Boigny prendra en compte le "renforcement des fondations des appuis à l’aide de pieux complémentaires réalisés de part et d’autre des appuis, à l’aide de moyens fluviaux et/ou à partir du tablier".

La réhabilitation tiendra également compte, du renforcement des caissons pour les insuffisances de résistance constatées par un rajout de précontrainte extérieure et/ou par rajout de tissu à fibres de carbone.

Le chemin de rail qui traverse le pont de Treichville (sud abidjanais) au plateau (centre des affaires), sera pris également en compte lors des rénovations que connaîtra le pont Félix Houphouët Boigny.

La reconstitution de cette voie, prendra aussi en compte les parties d’ouvrages ayant subi de choc, ainsi que les bossages d’appuis, de l’étanchéité, de la couche de roulement, des bordures et des dispositifs de retenue. Les appareils d’appuis seront remplacés en cas de besoin.

Depuis sa mise en service en 1958, le pont Houphouët Boigny, n’a pas encore connu de rénovation jusqu’à ce jour.



 avec afrique-sur7.fr 

Commentaires