Société

Protocole de partenariat : la FESCI s’unit avec un syndicat estudiantin guinéen

Protocole de partenariat : la FESCI s’unit avec un syndicat estudiantin guinéen

La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire a paraphé, ce mercredi 5 juillet, un protocole d’accord de partenariat avec l’Association des élèves, étudiants et diplômés pour le développement (AED).

C’est l’université de Cocody qui a servi de cadre à la signature de partenariat devant une foule d’étudiants. Le secrétaire général de la FESCI, Assi Fulgence Assi (AFA), s’est dit heureux d’accueillir Mouloukou Souleymane Diawara, président de l’AED, une association estudiantine guinéenne. « Nous avons l’honneur et le plaisir de recevoir les leaders estudiantins africains. Aujourd’hui, nous recevons l’envoyé des élèves et étudiants de la Guinée », a déclaré le premier responsable de la FESCI.

Un partenariat entre les étudiants ivoiriens et guinéens a un sens « car les étudiants africains sont confrontés à de nombreuses difficultés », a-t-il poursuivi. Prenant la parole, Mouloukou Souleymane Diawara a d’abord remercié ses hôtes pour l’hospitalité avant de présenter brièvement l’association qu’il dirige.

A l’en croire, l’AED, fondée depuis cinq ans, s’engage dans la lutte contre la violence, la protection de l’environnement et l’association des facultés estudiantines. Il est important de préciser que ce partenariat intervient dans le cadre de la mise en synergie de plusieurs actions sur le terrain visant à une meilleure formation, l’émancipation et l’insertion professionnelle des élèves et étudiants de la Côte d’Ivoire ainsi que de la Guinée.

Une rencontre avait eu lieu entre la FESCI et l’AED le 11 juin 2017 à l’université Félix Houphouët-Boigny. L’accord de partenariat s’articule autour de six points majeurs. En effet, les deux entités s’engagent à être une organisation consultative pour toutes actions. Il s’agira aussi pour elles de se soutenir mutuellement tout en favorisant l’échange d’expérience à travers la mobilité de leurs membres. Dans le souci de qualifier les ressources humaines aux besoins du développement de la Côte d’Ivoire et de la Guinée, le protocole d’accord veut réunir les jeunesses des deux pays.

Comme l’a indiqué AFA, il est question également de faciliter l’intégration des étudiants ivoiriens et guinéens tout en produisant et se partageant les rapports d’activités réalisées sur le terrain. La signature de protocole d’accord s’est faite en présence de Yaméogo Bruno, secrétaire à l’organisation de la Confédération estudiantine et scolaire d’Afrique (CESA), structure dont AFA en est le secrétaire général.

Commentaires