Société

Prix international Metropolis- L'attiéké fait honneur à la Côte d'Ivoire!

Prix international Metropolis- L'attiéké fait honneur à la Côte d'Ivoire!

C’est une autre bataille éco-diplomatique que remporte notre pays via le Gouverneur du District Autonome d’Abidjan, Robert Beugré Mambé. Son vaste projet de construction d’unité de transformation de manioc en attiéké (semoule de manioc cuite à la vapeur) à Songon Kassemblé, à Adjamé-Bingerville (fonctionnelles) et à Ebimpé, à M’Pouto et à Anono (en cours) au bénéfice des femmes vient, en effet, d’être couronné par le prix international Metropolis sur au total 44 villes de différents pays ayant postulé. 

Ce prix a été attribué, outre Abidjan, à quatre autres villes que sont Séoul, Madrid, Rio de Janeiro et Busan à l’issue d’un test, du reste, très sélectif. Il a été officiellement remis le 8 octobre 2014, en marge au XI eme Congrès de Metropolis, dans un chic restaurant de Hyderabad, en Inde, par le Président de Metropolis, une puissante organisation qui regroupe les villes de plus d’un million d’habitants, Jean Paul Huchon, lui-même Président de l’île de France, au Vice Gouverneur, Ncho Kouao Vincent, représentant le Gouverneur Robert Beugré Mambé. 

En recevant ce prix, le vice-Gouverneur n’a pas caché sa joie : « Le Gouverneur Mambé le dédie au Président Alassane Ouattara et à son épouse pour leurs actions et leur soutien constant et quotidien à l’endroit des populations du District d’Abidjan. Nous sommes heureux pour cette reconnaissance mais nous sommes doublement heureux de savoir que ce prix nous ouvrira grandement les portes aux financements des projets femmes et jeunes. Nous en avions besoin et nous disons merci à toutes ces grandes villes d’Afrique, d’Amériques, d’Europe, d’Océanie et d’Asie qui composent Metropolis et qui vont désormais nous accompagner », a-t-il fait savoir en présence d’une forte délégation de femmes ivoiriennes, membres du réseau féminin de Metropolis. 

De fait, ce prix, en plus de son aspect honorifique, constitue une aubaine pour la ville lauréate de faire connaitre davantage le produit présenté. L’attiéké issu donc des unités de Songon et d’Adjamé Bingerville, sans oublier les autres en construction, bénéficiera d’une excellente promotion au sein du réseau Metropolis. Ce prix, vient, à coup sûr requinquer Robert Beugré Mambé qui a décidé d’œuvrer en sorte que la Côte d’Ivoire devienne le premier pays producteur et exportateur d’attiéké dans le monde. 

Pour Catherine Zouzoua, responsable du réseau féminin de Metropolis, derrière ce prix, se trouve une large gamme de financement de nombreux projets de femmes dont la réalisation contribuera à la réduction de la pauvreté au niveau de la gent féminine, bien souvent seule face aux charges familiales et aux vicissitudes de la vie. Elle a dit que les dix années de crise que notre pays a connues ont plus pesé sur les femmes et les jeunes. D’où l’urgence qu’il y a à appuyer, voire accroître les investissements déjà réalisés dans les zones urbaines et périurbaines d’Abidjan et qui ont un impact véritablement direct sur le quotidien des populations. 

Autre bonne nouvelle, le Gouverneur Robert Beugré Mambé a été reconduit à son poste de Vice Président Afrique de METROPLIS mais cette fois, avec des pouvoirs plus larges, plus renforcés pour lui permettre de promouvoir davantage, au plan continental, les actions de l’organisation et emmener les dirigeants et autres décideurs à épouser sa vision. Idem pour la Vice Présidente mondiale du réseau féminin Metropolis, Mme Cathérine Zouzoua, qui fait son entrée triomphante au Conseil d’Administration de cette prestigieuse, influente et puissante structure qui rappelons-le, est une association des grandes métropoles du monde. 

Ce XI eme congrès de Metropolis, qui marque en même temps ses trente ans d’existence, a vu une forte mobilisation mondiale avec la présence de personnalités de qualité de premier rang et de décideurs économiques. Le Président de l’Inde, Pranab Mukherjee, une fédération de 29 Etats et forte de 1,252 milliards d’habitants, qui n’a pas voulu se faire conter ce congrès, y a pris part et s’est engagé à mettre tout en œuvre pour accompagner cette organisation dont l’objectif essentiel est de lutter pour apporter le développement aux populations. 

Ouvert le 06 octobre, le congrès a refermé ses portes le 10 octobre 2014 par des visites qui ont permis de découvrir ce géant asiatique, deuxième pays le plus peuplé au monde après la Chine, dans sa dimension culinaire, culturelle et touristique.

Commentaires