Société

Privé d'eau depuis des années, l'hôpital de Guibéroua appelle Didier Drogba au secours

Privé d'eau depuis des années, l'hôpital de Guibéroua appelle Didier Drogba au secours

Le célèbre footballeur ivoirien, Didier Drogba, a été solennellement sollicité samedi par les agents du centre de santé urbain (CSU) de sa ville natale, Guibéroua (27 km de Gagnoa), en vue de construire un forage pour alimenter la structure sanitaire privée d’eau depuis 2011.

 

 

« Didier (Drogba), aide-nous ! »,  a lancé, au nom du personnel soignant, le médecin chef à l’endroit de l’international ivoirien et de sa mère.

Il a révélé avoir déjà écrit, sans suite, à plusieurs ONG, précisant que le problème essentiel de sa structure sanitaire est le manque d’eau courante et d’ambulance ainsi que l’absence de clôture.

L’hôpital est obligé d’aller acquérir de l’eau dans des barils de fortune, afin de venir remplir les récipients des services de maternité, du laboratoire, du dispensaire, « paradoxalement » situés en pleine ville, dit-il.

Une adduction d’eau courante ou, à défaut, un forage avec si possible une pompe pour ravitailler la structure sanitaire constituerait une « solution idoine », fait savoir le médecin-chef qui déplore que le cabinet dentaire équipé ne soit malheureusement pas fonctionnel, vu qu’il faut essentiellement de l’eau courante, pour qu’un fauteuil dentaire soit utilisé.

Le bâtiment de radiologie, en voie d’achèvement avec son équipement disponible dans une salle attenante, risque, lui aussi, d’avoir le souci du manque d’eau, fait remarquer Le Dr Béda, rappelant que sans être « indispensable » comme c’est le cas d’un fauteuil dentaire, l’eau constitue un « facteur quelque peu limitant ».

Il s’agit, pour la ville de Guibéroua, d’un problème général pour lequel il faut trouver une réponse générale, relève le secrétaire général de la mairie, Koffi Kouamé, qui dit reconnaitre les difficultés de ce centre de santé urbain, d’une capacité d’hospitalisation de 18 lits, muni d’une maternité, d’une centaine de consultations prénatales, et d’un dispensaire qui fait au moins 1000 consultations mensuelles.

 

 

 

AIP avec Imatin

 

 

Commentaires