Société

Près de 20 milliards de FCFA pour le recensement de la population

  Près de 20 milliards de FCFA pour le recensement de la population

Le gouvernement ivoirien a procédé, ce lundi 17 décembre, au lancement d'une opération de recensement général de la population et de l'habitat (RGPH) d'un coût de 19,6 milliards de FCFA (soit environ 33,9 millions de dollars) après l'échec de celle de 2014.

« Le coût du recensement général de la population et de l'habitat est de 19,6 milliards de FCFA pour lequel l'Etat de Côte d'Ivoire a déjà décaissé trois milliards pour les travaux préparatoires », a indiqué la ministre du Plan et du Développement, Kaba Nialé, au lancement de l'opération.

L'ensemble des activités se déroulera sur une période de 36 mois et consistera à recueillir des données démographiques, sociales et économiques sur toute la population vivant sur le territoire national qu'elle soit ivoirienne ou étrangère.

La phase préparatoire a démarré au cours du deuxième trimestre de cette année, la cartographie censitaire ainsi que les opérations de dénombrement de la population auront lieu en 2019 après une opération pilote.

La publication des résultats globaux de ce recensement est prévue à la mi-2020 et les opérations de diffusion et de dissémination des résultats se dérouleront d'août 2020 à avril 2021.

La tenue de ce recensement permettra de repousser à 2030 la prochaine opération qui aurait normalement dû se tenir en 2024 après celle de 2014.

L'opération devrait permettre à l'Etat ivoirien de disposer d'une base d'informations fiables pour orienter les réformes économiques et sociales et les investissements qui sous-tendent le programme économique et social du gouvernement, grâce à une meilleure connaissance de la répartition et de la structure de la population et aux renseignements sur l'habitat, les infrastructures et les équipements publics.

« Ces informations devraient également nous permettre d'élaborer des indicateurs pertinents de suivi-évaluation de l'activité gouvernementale ainsi que des engagements internationaux », a ajouté Kaba Nialé.

Quelque 40.000 agents d'exécution (cartographes, recenseurs, chefs d'équipe, superviseurs) sont mobilisés pour l'opération.


afrique-sur7.fr

Commentaires