Société

Précision du Consul sénégalais en Côte d’Ivoire: « Malick Fall, le jeune tué n’est pas sénégalais »

Précision du Consul sénégalais en Côte d’Ivoire: « Malick Fall, le jeune tué n’est pas sénégalais »

« Malick Fall, le jeune tué en Côte d’Ivoire n’est pas sénégalais ». Telle est la précision faite ce matin au téléphone de Gfm.sn par le consul du Sénégal en Côte d’Ivoire, M. Abdou Karim Basse.

« Sant dekoul fen » (le nom de famille ne fait pas forcément la nationalité) dit un adage Wolof (langue nationale du Sénégal).

Malick Fall, le jeune tué en Côte d’Ivoire, la nuit de Noel, bien qu’ayant un nom de famille à consonance sénégalaise, n’en est pas un. Malick Fall est…Ivoirien de père et de mère.

L’assurance a été faite ce vendredi par le consul du Sénégal en Côte d’Ivoire. « Tout d’abord je vous signale que le jeune n’est pas Sénégalais » a d’emblée précisé M. Basse joint au téléphone ce matin par Gfm.sn.

Avant de poursuivre : « j’ai été saisi par le ministre des Affaires étrangères du Sénégal, M. Mankeur Ndiaye au téléphone, hier (Ndlr : jeudi), vers 21 heures quand il a appris dans la presse qu’un sénégalais a été tué en Côte d’Ivoire ».

« A mon tour j’ai contacté l’ambassadeur, Abdou Lahat Sourang et le vice consul. Nous sommes partis au service de Cardiologie au 8ème arrondissement à Cocody. Quand nous sommes arrivés, il était minuit. Mais on nous a dit que le jeune est Ivoirien » dit-il.

 

Malgré ces assurances, les diplomates sénégalais ne semblent pas être convaincus.

Après le service de cardiologie, ils se sont rendus, dit-il, à la Police criminelle. Sur place, révèle le consul, ils ont trouvé que le « magistrat » auteur de cet acte était entre les mains des limiers pour audition.

Et ce matin encore, M. Basse dit s’être rendu au domicile de la victime. Il a rencontré sur place la mère de Malick Fall et d’autres membres de la famille.

Les renseignements recueillis auprès de la mère de la victime sont venus conforter les premières informations sur la nationalité du jeune présenté comme un « Sénégalais ».

« Sa mère m’a dit qu’elle est originaire de Dioukou (Villages situé à 50 km d’Abidjan) et que son père était un ancien Directeur de banque en Côte d’Ivoire. Le jeune Malick tient son nom de ses arrières grands parents, qui étaient sénégalais » a rapporté le Consul Abdou Karim Bass.

Pour rappel, la presse Ivoirienne, reprise par l’ensemble de la presse Sénégalaise avait publié une information relative au meurtre du jeune Malick Fall, tué la nuit de Noel à Abidjan, par le « procureur » Jean Paul Kouassi, présenté par la presse comme un procureur. La victime a été présentée par la presse Ivoirienne comme un Sénégalais.

Ce que le Consul du Sénégal en Côte d’Ivoire, Abdou Karim Basse, n’a pas confirmé.

GFM

Commentaires