Société

Ouverture officielle du Femua 10

Ouverture officielle du Femua 10

 La 10è édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA)  s’est ouverte hier mardi  dans l’après - midi dans le mythique village d’Anoumanbo dans la commune de Marcory autour du thème central : « l’Afrique face aux défis du réchauffement climatique ».  

 

Etaient présents à cette cérémonie, des membres du gouvernement ivoirien, des artistes ivoiriens et internationaux, de nombreux festivaliers, des troupes artistiques habillées aux couleurs du Femua et bien évidemment le groupe Magic System, initiateur de ce grand rendez­-vous culturel.

Pour A’salfo, commissaire de l’évènement, le Femua n’est pas qu’un simple évènement culturel, il constitue l’ouverture et l’intégration de toute l’Afrique sur le monde. Pour le groupe dont il est le lead, la célébration du 10ème anniversaire du Femua est un bilan à mi-parcours jugé positif.

 Le ministre de la promotion de la jeunesse de l'emploi des jeunes et du service civique, Sidi Tiémoko Touré, s’exprimant sur le volet  « Carrefour jeunesse » s’est dit heureux de savoir que Magic Système et Gaou production ont pensé aux jeunes. Il a saisie l’occasion pour inviter les différents partenaires du Femua à créer des opportunités d’insertion professionnelles pour les jeunes. Le ministre Touré pour cette édition anniversaire du Femua, s’engage a financer 6 meilleurs   projets qui sortiront de ce programme du festival à hauteur de 6 millions de francs CFA. Anne Désirée Ouloto, ministre de la salubrité urbaine, de l’environnement et du développement durable, s’appuyant sur le thème du Femua 10, a interpellé tous les uns et les autres sur les menaces réelles du réchauffement climatique et invité la nation entière à la lutte contre le fléau.

Pour le Ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandama,  « la musique a le pouvoir de changer les mentalités ». Il est donc préférable d’utiliser la musique au lieu des armes à feu pour lutter et gagner les vraies batailles de la vie. La Directrice générale de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), marraine de cette édition a à travers un message vidéo, convergé dans le même sens que le ministre Maurice Bandama : « la musique à le pouvoir de mobiliser, et d’éveiller les consciences pour le bien commun ».

En sommes, l’ouverture du Femua 10 a tourné autour de messages sur la force de la musique et de la lutte contre le réchauffement climatique. La prestation d’artistes : Abou Nidal et les Wara ont chantés « Joyeux anniverssaire Femua », et le groupe initiateur Magic System sur le titre « L’eau manque ». Apres les prestations, les autorités ont procédées à la pause de  la première pierre de l’école Magic Système dans le village d’Anoumanbo.

Deux écoles devront être construites à Odienné (Nord-ouest) et  à Gagnoa (Centre-Ouest).  La localité de Loulo dans le Nord du pays va accueillir un centre de santé et un logement social.

Le Femua se tiendra essentiellement à Anoumanbo et sera délocalisé à Adiaké pour la clôture. De nombreux artistes sont attendus.

Commentaires