Société

Orthographe : «Merci pour» ou «merci de» : ne faites plus la faute !

Orthographe : «Merci pour» ou «merci de» : ne faites plus la faute !

«Merci pour votre réponse», «merci de votre attention», «merci pour ton aide»... qui n'a jamais conclu ses missives avec ces formules de politesse? On se souvient également de Merci pour ce moment, le livre de Valérie Trierweiler. Si l'Académie française n'a pas déchaîné ses foudres sur l'ex-première dame, ni émis d'avis sur la formule d'usage , l'Institution n'a en fait jamais édicté de règle explicite sur son bon emploi. Alors «merci pour» ou «merci de»? Comment les employer au plus juste? Le Figaro revient sur la question.

 

Voici une règle communément admise: lorsque «merci» précède un verbe à l'infinitif, il est toujours suivi de la préposition «de». On dira ainsi «merci de m'écouter». Il est également d'usage de considérer que «merci pour» est employé pour introduire une action ou un fait à venir, qu'on espère ou qu'on enjoint. En disant «merci pour votre attention», on invite par avance l'assemblée à être attentive.

En revanche, «merci de» est employé lorsqu'il s'agit d'un fait qui s'est effectivement produit. À la fin d'un discours, lorsque l'intervenant dit «merci de votre attention», il félicite a posteriori les auditeurs pour leur écoute. Girodet, lexicographe français, estime pour sa part que l'expression «merci de» appartient à un registre plus soutenu.

Pas de panique donc! Faute de règle précise, les deux expressions sont correctes. Toutefois, privilégions «merci de» pour être parfaitement bienséant.

 

                                                                Le Figaro

 

Commentaires