Société

ONG Servir- Henriette Bédié récolte près d'un demi-milliards de Francs CFA

ONG Servir- Henriette Bédié récolte près d'un demi-milliards de Francs CFA

C’est à un exercice de transparence que s’est livrée le mardi 6 janvier 2015, Mme Henriette Konan Bédié aux II Plateaux, siège de ‘’Servir’’ l’ONG humanitaire dont elle conduit les destinées depuis près de deux décennies. La présidente fondatrice de ladite ONG a fait le bilan moral, mais surtout financier du gala 2014 qui s’est déroulé le 12 décembre dernier à l’Hôtel Ivoire de Cocody.

Au plan financier, cinq (5) activités ont permis d’engranger des fonds : vente des prix des tables ; don en numéraires ; sponsoring ; ventes aux enchères ; vente de plaquettes. Au niveau de la vente des prix des tables, il faut retenir que sur 81 tables, 61 ont été vendues à 4 millions FCFA et 8 à 400.000 FCFA. Soit un total de 276 millions de FCFA.

Le sponsoring ayant rapporté environ 230,610 millions FCFA. Au niveau des dons, 77 donateurs ont offert 180,300 millions FCFA. Pour ce qui concerne la vente aux enchères, il faut rappeler que les trois produits (montre Chaumet, voiture et tableau) ont rapporté la somme de 37 millions FCFA. Pour finir, la vente de 593 plaquettes sur 1004 mis en vente a rapporté environ 6 millions FCFA.

Ainsi, c’est un total global de 677,210 millions FCFA qui ont été engrangés lors de ce gala. A ces bénéfices, il faut retirer les charges inhérentes à l’organisation. Il s’agit d’environ 10,5 millions pour les frais liés aux médias et 42 millions pour le reste (nourriture, artistes, animateurs, cadeaux divers, etc.). Ainsi la marge bénéficiaire définitive du gala 2014 est de 468, 500 millions FCFA.

Une marge où il manque le don du parrain notamment Mme Obiang Oguéma, l’épouse du Chef de l’Etat équato-guinéen. Au titre du bilan moral, il faut dire que l’organisation de cette édition, la 10ème du genre, s’est tenue dans des conditions particulières.

Selon les organisateurs, le contexte général de l’’organisation de ce gala a été affecté par certains facteurs. L’appel de Daoukro, le report de l’édition pour cause de décès de la mère du parrain, les bruits de bottes avec la sortie des FRCI et les problèmes économiques rencontrés dans le secteur des producteurs de caoutchouc ont fait que le cru 2014 n’a pas eu les effets escomptés.

Cependant, la détermination de Mme Bédié, son aura et son charisme ont permis d’avoir une édition positive. C’est pourquoi, Mme Bédié a félicité tous ces collaborateurs pour le remarquable travail abattu. « Le bilan de cette 10ème édition est largement positif, cependant nous ne devons pas dormir sur nos lauriers », a-t-elle indiqué.

C’est pourquoi, elle les a encouragés à remplir toutes les attentes en travaillant d’arrache-pied pour l’édition 2015 afin de faire de la construction de l’hôpital des maladies des reins, une réalité tangible. 

Commentaires