Société

Médecine traditionnelle : un médicament ivoirien désigné Label 2017 des consommateurs africains

Médecine traditionnelle : un médicament ivoirien désigné Label 2017 des consommateurs africains

Le chercheur en botanique ivoirien Arthur Gnagne a été désigné lauréat du Label des consommateurs africains, pour son produit ‘’Nutrasel’’, indique une note d’information du Programme national de promotion de la médecine traditionnelle, transmise, mercredi à APA.

Nutrasel, produit à base de plantes, désigné Label des consommateurs africains 2017, est un sel d’assaisonnement fonctionnel qui aide à contrôler la tension artérielle et à lutter contre le cholestérol.

C’est une découverte du chercheur Arthur Gnagne, Directeur du laboratoire DJEKA PHARMACO, (unité de production de médicaments à base de substances naturelles) dont c’est le second produit primé après le ‘’Nutrasucre’’, en 2016, un complément alimentaire pour réguler la glycémie dans le sang.

DJEKA PHARMACO  recevra officiellement sa distinction, le 14 avril 2017, à Azalai Hôtel Abidjan, Marcory, en présence des autorités sanitaires, des chefs d’entreprises et de la presse.

Selon la note d’information, au-delà des prix, le Nutrasel et le Nutrasucre ont aussi fait l’objet de 2 communications en novembre 2016, à la journée ivoirienne de nutrition qui regroupe un collège de médecins et de nutritionnistes. 

 ‘’ Nous avons été primés parce que nous respectons les normes de qualité établies par l’OMS, l’OAS et le ministère de la santé de Côte d’Ivoire. Nous remercions nos consommateurs qui nous ont permis d’atteindre ce niveau. Je fais partie de ces nouveaux acteurs de santé en Côte d’Ivoire que le président Alassane Ouattara a suscités en 1993 lorsqu’il était Premier ministre’’, se réjouit le lauréat.

Initié depuis 2014 par Coussen & Associés Consulting, une structure privée, avant d’être l’affaire du ministère du commerce, le Label du Consommateur Africain, est un programme de distinction et de promotion annuel attribué aux entreprises pour les produits et services que les consommateurs auront désignés comme innovants et satisfaisants.

Citant un rapport de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), publié en 2014, la note souligne que plus de 90% de la population ivoirienne à recours, en premier choix, à la médecine traditionnelle pour leur problème de santé.

Commentaires