Société

Logements sociaux / Bruno Koné : ‘’Le rythme des livraisons doit s’accélérer ’’

Logements sociaux / Bruno Koné : ‘’Le rythme des livraisons doit s’accélérer ’’

Le ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme effectue depuis quelques jours une visite des chantiers de promotions immobilières pour s’enquérir de l’état d’avancement des projets de logements sociaux.

Le ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Bruno Koné, qui effectue depuis quelques jours une tournée sur les sites de construction de logements à composante économique et sociale, trouve que le rythme des livraisons est très lent et qu’il est loin de ce que prévoyait le gouvernement. « Aujourd’hui, nous sommes à environ 3000 logements livrés par an toutes promotions confondues, sur l’ensemble du territoire.

Ce rythme est encore très lent, car l’objectif du gouvernement est qu’on soit entre 50 000 et 100 000 logements par an. A travers cette visite des chantiers, nous entendons rappeler cet objectif aux différents opérateurs », a-t-il déclaré, hier, sur le site du promoteur immobilier marocain Addoha, à Yopougon-Locodjro. Un site où 9 000 logements de moyen et haut standing sont en construction. Et selon le directeur général de la structure, Anas Berrada, 2000 logements sont prévus pour être livrés en 2019.

Avant cette étape, le ministre Bruno Koné et sa délégation étaient d’abord sur un autre site du même promoteur, cette fois à Koumassi, où des logements ont déjà commencé à être livrés sur le millier de logements prévus. De quoi donner un brin de satisfaction au ministre. Mais pour l’ancien porte-parole du gouvernement, il faut que les choses avancent plus vite et bien ; la demande de logement à Abidjan se fait de plus en plus forte. On parle d’une demande de 450 000 logements par an seulement à Abidjan.

« Nous sommes satisfaits pour ce que nous avons pu voir sur les chantiers. Nous avons là un opérateur sérieux qui avance bien dans la mise en œuvre de son programme. Nous avons bon espoir que les engagements qui ont été pris seront tenus, dans l’intérêt des Ivoiriens. Puisque l’objectif c’est de faire en sorte que ceux qui ont besoin d’un logement puissent y accéder dans de bonnes conditions. Et ils sont très nombreux », a expliqué le ministre. A l’en croire, les engagements doivent se porter plus sur le nombre de logements à produire, mais également sur la qualité et la proportion des logements sociaux et économiques.

Songon

Dans le cadre de sa politique de logement, l’Etat accompagne « très fortement » les promotions immobilières en Côte d’Ivoire, qu’elles soient publiques ou privées. « A partir du moment où un promoteur s’engage à faire 60% de logements économiques et sociaux dans son projet comme c’est le cas de Addoha, l’Etat offre le terrain, supporte le coût des Vrd primaires (Voies et réseaux divers Ndlr), amène l’eau et l’électricité et accorde des exonérations fiscales. L’objectif est de faire en sorte que le milieu et le bas du marché accède aux logements. Tout est mis en œuvre pour cela », a expliqué le ministre. S’il reconnaît qu’un gros retard a été accusé dans le déploiement du programme national de logements sociaux, principalement sur le site de Songon qui doit abriter à terme 60 000 logements, Bruno Koné assure toutefois qu’il n’y a pas lieu de se décourager. « Tout est mis en œuvre pour que le plus rapidement possible les souscripteurs aient leurs clefs avant la fin de l’année. C’est une promesse que nous avons faite, nous ferons en sorte de la réaliser. C’est un très grand projet que nous voulons voir aboutir, tout comme les autres à Bingerville, Grand-Bassam, Yopougon », a-t-il expliqué.

Commentaires

encore D'Actu
ITV