Société

Les trafiquants de drogue ont leur saint

Les trafiquants de drogue ont leur saint

Jesus Malverde, le saint des trafiquants de drogue, est vénéré au Mexique avec ferveur.  

Le 109ème anniversaire de Jesus Malverde, considéré comme le "saint patron" des trafiquants de drogue a été célébré le 3 mai.

La chapelle portant le nom du saint patron et située à Culiacan dans l'Etat de Sinaloa au nord-ouest du Mexique a servi de cadre à cette célébration.

Les fidèles de la "narcoculture" et de ce saint sont venus le célébrer bien qu'il ne soit pas reconnu par l'Eglise catholique.

Dans l'imagerie populaire, Jesus Malverde était considéré comme le Robin des bois mexicain.

Ses fidèles assurent qu'il a existé et qu'il s'agissait d'un bandit de grand chemin du début du XXème siècle qui distribuait son butin aux pauvres.

Il se cachait dans les montagnes verdoyantes de Sinaola, d'où son surnom de "mal verde".

Ce saint est célébré d'une manière assez singulière, du moins pour ceux qui ne croient pas en son pouvoir.

On verse du whisky sur la tête de la petite statue de Jesus Malverde, puis on le coiffe d'un chapeau de cow-boy et on le sort dans les rues de la ville sur fond de musique stridente.

Des prières lui sont adressées et des cadeaux lui sont offerts.

La communauté du saint Malverde fait l'apologie du trafic de drogue à travers la musique ou des objets insolites comme des bijoux en forme de fusils et de feuilles de marijuana dans un Etat du Mexique réputé être un haut-lieu du trafic de drogue.

L'Etat de Sinaloa est le berceau des plus grands trafiquants de drogue du pays comme Joaquin Guzman, alias "El Chapo", actuellement incarcéré aux Etats-Unis.

Commentaires