Société

Les pays les plus riches et les plus pauvres d’Afrique

Les pays les plus riches et les plus pauvres d’Afrique

Il est toujours difficile d’établir une liste et de classer la richesse des pays. Entre le statut socio-économique, le commerce, les changements économiques, les catastrophes naturelles, les nombreuses années de colonialisme, la pauvreté et l’inégalité, et la corruption du gouvernement, il y a sans aucun doute de nombreux défis à relever pour assurer la croissance économique et maintenir une société saine, riche et productive.

Il y a 1,3 milliard de personnes vivant en Afrique, dans 54 pays différents, qui produisent 2,2 billions de dollars de PIB nominal grâce au commerce, à l’agriculture et à la récolte de diverses sources d’énergie (le pétrole étant dominant dans certains pays). Il n’y a pas si longtemps, en 2013, l’Afrique était le continent qui connaissait la croissance la plus rapide au monde avec 5,6 % par an. Aujourd’hui, la Banque africaine de développement prévoit une augmentation de 4,3% de la croissance annuelle à travers le continent. La Banque mondiale s’attend à ce que la plupart des pays africains atteignent un PIB par habitant d’au moins 1 000 dollars d’ici à 2025 (en les classant dans la catégorie des ” revenus moyens “).
Toutes les données nominales de cet article sont basées sur les derniers rapports de la Banque mondiale.

Angola

Avec un PIB total de 124,209 milliards de dollars et un PIB par habitant de 4 407 dollars, l’Angola occupe la cinquième place des pays les plus riches d’Afrique. L’Angola dépend largement de ses réserves naturelles de pétrole et de gaz, ainsi que de l’hydroélectricité, des diamants et de l’agriculture.

L’Angola compte une population de 30,7 millions d’habitants, dont la plupart sont encore fortement influencés par la culture européenne en raison de 400 du colonialisme portugais dans le pays. La langue officielle de l’Angola est toujours le portugais.

Sud-Soudan

Le Sud-Soudan est l’un des pays les plus pauvres d’Afrique et son économie est faible et sous-développée. Le Sud-Soudan compte 12,9 millions d’habitants, dont seulement 24 % sont alphabètes.

Son PIB s’élève à 3,61 milliards de dollars et son PIB par habitant est de 275 $. Les conditions au Sud-Soudan sont connues pour être les plus problématiques, dans la plupart des villages et des zones peuplées, il n’y a pas d’électricité et l’accès à l’eau potable n’est pas possible.

 

République du Cameroun

Avec un PIB par habitant de 1 443 dollars, la République du Cameroun est l’un des dix pays les plus élevés d’Afrique selon ce critère. Le PIB total du pays est de 34,79 milliards de dollars.

Avec de grandes structures agricoles et une population de 23,44 millions d’habitants, le comté compte encore beaucoup de personnes impliquées dans le secteur agricole, mais l’économie a augmenté au cours de l’année. Les réserves de bois d’œuvre ajoutent de la valeur à l’économie du pays puisqu’elles représentent environ 37 % de la masse terrestre totale.

 

Maroc

Le Maroc est le 6ème pays le plus riche et le 11ème pays d’Afrique. Avec un PIB de 109,82 milliards de dollars et une population de 36,1 millions d’habitants, c’est aussi l’un des premiers pays d’Afrique en termes de PIB par habitant, avec 3 151 dollars. Le Maroc est considéré comme une économie relativement libérale avec des secteurs importants comme le tourisme (que le gouvernement espère atteindre 20% de son PIB d’ici 2020), l’agriculture, l’énergie solaire et charbonnière, l’exportation de cannabis.

 

Égypte

L’Égypte a une longue histoire célèbre, qui remonte au VIe siècle avant notre ère. Il est évidemment bien connu pour ses monuments emblématiques tels que les Grandes Pyramides, le Grand Sphinx et les ruines de Memphis et Thebe. Aujourd’hui, l’Egypte est la 3ème plus grande économie d’Afrique, avec un PIB de 237,03 milliards de dollars et un PIB par habitant de 2 500 dollars.

C’est aussi le 3e plus grand pays d’Afrique, avec une population de 99,3 millions d’habitants. L’économie égyptienne repose en grande partie sur le tourisme, le commerce et le transport maritime par le canal de Suez, le gaz naturel, l’agriculture et bien sûr le pétrole. Avec une production de plus de 700 000 barils de pétrole par an, l’Égypte possède la plus grande capacité de raffinage de pétrole de tout le continent africain.

 

Niger

Le Niger est l’un des pays les plus pauvres d’Afrique, avec une population de 22,3 millions d’habitants, un PIB de 7,89 milliards de dollars et un PIB par habitant de 444 dollars, qui est en fait l’un des plus bas au monde. L’économie nigérienne repose sur l’agriculture (principalement l’agriculture de subsistance), qui fournit des emplois à la plupart de ses habitants, et sur ses grands gisements d’uranium, qui est en fait l’un des plus grands gisements d’uranium au monde.

Malgré ces efforts, l’économie nigérienne a du mal à se maintenir, car elle est affectée par les cycles de sécheresse, la croissance rapide de la population et la baisse du prix de l’uranium au fil des ans.

 

Afrique du Sud

 

L’Afrique du Sud a une histoire sociale complexe et impressionnante, avec une société multiethnique, un large éventail de cultures et de langues (11 langues officielles, pour être exact). Le pays le plus au sud compte 57,3 millionsd’habitants. C’est aussi le 2e pays le plus riche d’Afrique, avec un PIB de 349,29 milliards de dollars et un PIB par habitant hypnotisant de 6 179 dollars, qui n’est battu que par les 5 autres pays africains.

Cependant, ces cinq pays – Botswana, Gabon, Maurice, Maurice, Guinée équatoriale et Seychelles – ont tous une population inférieure à 2,5 millions de personnes. L’économie africaine repose en grande partie sur l’exploitation minière, l’agriculture, la construction automobile, les télécommunications et le tourisme. Malgré tous ces chiffres impressionnants, l’Afrique du Sud affiche toujours un taux élevé de pauvreté et de chômage. L’Afrique du Sud figure également parmi les dix premiers pays du monde pour l’inégalité des revenus.

 

Côte d’Ivoire

La Côte d’Ivoire jouit d’une économie stable, d’une population de 24,9 millions d’habitants, d’un PIB de 53 milliards de dollars et d’une croissance considérable du PIB de 8,5% par an, qui est actuellement la quatrième plus forte croissance du PIB dans le monde. La grande majorité des habitants de Côte d’Ivoire (environ 70%) sont engagés dans l’agriculture.

Les principales cultures dans l’agriculture ivoirienne sont le café et les fèves de cacao, qui représentent environ 40% de la production mondiale. En conséquence, l’économie de la Côte d’Ivoire est fortement influencée par les fluctuations des prix du cacao et du café. Cela a conduit le gouvernement ivoirien à faire pression en faveur d’une plus grande diversification de l’économie du pays. Ces tentatives ont échoué et la plupart de l’industrie est toujours basée sur l’agriculture.

Lybie

La Libye est l’un des plus petits pays d’Afrique, avec une population de seulement 6,47 millions d’habitants. Son PIB s’élève à 31,33 milliards de dollars, ce qui peut paraître peu, mais il place la Libye au 7e rang des pays les plus riches d’Afrique en termes de PIB par habitant – avec 4853,67 dollars.

Comme beaucoup de pays africains, la plus grande partie de la croissance économique de la Libye provient du pétrole, qui représente plus de la moitié de son PIB, et environ 97% de ses exportations. En raison de ces chiffres, la Libye a été décrite comme “l’économie moyenne supérieure de l’Afrique” par la Banque mondiale.

 

Uganda



L’Ouganda est l’un des pays les plus pauvres du monde. Le PIB total du pays s’élève à 25,53 milliards de dollars et le PIB par habitant à 615,31 dollars avec une population de 44,27 millions de personnes. Cela place l’Ouganda parmi les plus grands pays d’Afrique en termes de population, mais aussi parmi les plus pauvres. Toutefois, le pays a été témoin d’un changement récent dans l’économie, aux mesures prises par le gouvernement pour protéger les ressources naturelles du pays.

En 1992, 56 % de la population du pays vivait sous le seuil de pauvreté de 1,25 $ par jour. Ces dernières années, ce chiffre a été ramené à environ 25 %. Les responsables gouvernementaux continuent d’espérer qu’au cours des prochaines années, ils atteindront leur objectif de réduire le nombre de pauvres dans la population à 10%.

 

République démocratique du Congo

La République démocratique du Congo compte un mélange de secteurs économiques tels que l’exploitation minière, la pêche, la foresterie, l’agriculture, le cuivre et le cobalt. Bien que le PIB total du pays, qui s’élève à 41,44 milliards de dollars, puisse sembler élevé par rapport à d’autres pays africains.

Mais c’est une population extrêmement importante de 84 millions d’habitants, ce qui porte son PIB par habitant au niveau incroyablement bas de 478,23 $. Cela place le pays parmi les dix pays les plus pauvres d’Afrique, d’après cette mesure. Néanmoins, ce pays est un parfait exemple d’économie mixte.

 

Tanzanie

Vient ensuite la Tanzanie, sans doute l’un des plus beaux endroits d’Afrique. Avec un PIB total relativement élevé de 51,72 milliards de dollars, c’est le dixième pays économiquement riche d’Afrique, selon cette mesure.

La Tanzanie a une population de 59,09 millions d’habitants, soit la 4e plus grande population d’Afrique. La population tanzanienne dépend largement de l’agriculture comme source de revenus. Le pays a augmenté en termes de PIB, mais il y a encore des gens en dessous du seuil de pauvreté.

 

Soudan

Le Soudan est le 10ème pays le plus peuplé d’Afrique, avec une population de 41,51 millions d’habitants. C’est aussi le 9ème pays le plus riche d’Afrique, avec un PIB de 58,23 milliards de dollars et un PIB par habitant de 1428 dollars.

En 2012, le Soudan était la 17e économie à la croissance la plus rapide au monde. En grande partie parce qu’il est riche en pétrole et en gaz. Le pays a réussi à augmenter son PIB et sa dépendance à l’égard de l’agriculture comme deuxième source de revenus. Le Soudan est également le plus grand exportateur de coton et d’arachides au monde.

Malawi

L’économie du Malawi repose principalement sur l’agriculture, puisque 90 % de ses 19,16 millions d’habitants vivent dans les zones rurales du pays. Ce pays enclavé est situé au cœur de l’Afrique centrale méridionale et est considéré par les Nations Unies comme un PMA – un pays moins avancé.

Le PIB nominal total du Malawi est fixé à 6,20 millions de dollars et son PIB par habitant atteint le chiffre étonnamment bas de 323 dollars, son secteur agricole étant dominé par la fabrication et l’exportation du tabac. Les exportations de tabac, de thé, de canne à sucre et de café représentent, avec les exportations de thé, de canne à sucre et de café, environ 90% des recettes totales d’exportation du Malawi. Le Malawi compte également sur le tourisme comme source de revenus, qui a connu une croissance notable au cours de la dernière décennie.

Commentaires