Société

Les données avicoles ivoiriennes en cours d'actualisation

Les données avicoles ivoiriennes en cours d'actualisation

Le ministre des Ressources animales et halieutiques, Kobenan Kouassi Adjoumani a procédé mardi au lancement de l’opération d’actualisation des données avicoles ivoiriennes.

 

 

Cette opération vise à améliorer la connaissance de la situation du secteur avicole à travers l’actualisation des informations, à établir des cartes professionnelles pour les éleveurs et à renforcer le dispositif de collecte des informations dans la filière.

Selon le ministre Adjoumani, le recensement et l’identification des opérateurs  de la filière avicole se caractérise cette année par la mise à la disposition de chacune des 77 directions régionales et départementales, un outil de géolocalisation et de collecte de données à savoir le Global positionning system (GPS), d’une valeur globale de 33.982.0000 FCFA.

Pour lui, ce outil permettra de mettre en place un système dynamique de collecte d’informations et de renforcer les capacités du dispositif national de production des données en matière de ressources animales et halieutiques, de renforcer le dispositif d’alerte et de réaction face aux épizooties afin d’atténuer leur impact en santé animale, et de réduire considérablement le risque de transmission des agents infectieux zoonotiques aux populations.

Les directeurs régionaux et départementaux du ministère des Ressources animales et halieutiques qui ont un rôle central à jouer dans cette opération ont également bénéficié des conseils du ministre.

«Vous allez jouer un rôle central dans le processus qui s’engage. Et la formation qui va suivre vous donnera les outils pour accomplir efficacement les tâches qui vous seront confiées. Les informations que vous allez collecter contribueront à renforcer le système statistique du secteur avicole», a expliqué le ministre des Ressources animales et halieutiques.

Le vice-président de l’Interprofession avicole ivoirienne (IPRAVI), Diaby Karamoko a souligné que sa structure adhère pleinement à l’opération car les opérateurs privés de ce secteur ont besoin de connaître en temps réel l’environnement économique et statistiques de leur activité, afin de se projeter sur les différents axes de développement.

Le recensement national des professionnels de l’aviculture, lancé en 2011, a permis de géolocaliser 1791 aviculteurs, 998 revendeurs de volailles vivantes et 17 industriels comprenant les provendiers, les accouveurs et les transformateurs.

 

 

 

AIP avec Imatin

 

 

Commentaires