Société

Le PM lance les travaux du 4ème Pont d’Abidjan, un ouvrage à péage, d’un coût de 142 milliards Fcfa

Le PM lance les travaux du 4ème Pont d’Abidjan, un ouvrage à péage, d’un coût de 142 milliards Fcfa

Le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a lancé lundi les travaux de construction du 4ème Pont d’Abidjan, un ouvrage à péage, reliant les communes de Yopougon au Plateau, le centre des affaires de la capitale économique, pour un investissement de 142 milliards Fcfa.

Ce pont qui s’étend sur une longueur totale de 7,2 Km, consiste à construire une voie express reliant la commune de Yopougon (Ouest) à celle d’Adjamé (nord) et du Plateau en passant par celle d’Attécoubé avec un pont sur la baie du Banco d’une longueur de 1,4 Km.

Les travaux prévus se dérouler sur 30 mois, ont été ramenés à 26 mois et devrait s’achever « fin août 2020 », a souligné le ministre de l’Équipement et de l’entretien routier Amedé Kouakou, précisant qu'il coûtera 142 milliards Fcfa, soit 103 milliards pour la construction du pont et 31 milliards pour l’indemnisation des populations.

Le projet comprendra, un viaduc, trois échangeurs sur les voies principales franchies par le projet à Yopougon et une plate-forme de péage sur une longueur de 0,8 Km à Attecoubé. Au niveau de la section d’Adjamé, il est prévu une chaussée 2×2 voies entre la fin de l’échangeur de Boribana et l’Indénié.

L’objectif global est de réduire les embouteillages et surtout de désengorger l’Autoroute du Nord (créée en 1978), accueillant 130.000 véhicules par jour actuellement. Cette voie express relie Yopougon,  commune populaire de plus de 1 million d’habitants, à la cité du Plateau.

M. Gon a annoncé la construction d’infrastructures à Abidjan pour un investissement de 607 milliards Fcfa.  Cela devrait permettre d’apporter une réponse à la problématique des embouteillages qui jouent sur la compétitivité de l’économie de la capitale économique ivoirienne, estimée à 60% du Produit intérieur brut (PIB) national.

Le projet intervient dans la stratégie globale de développement de la Côte d'Ivoire dont la finalité est d’en faire un pays émergent à l’horizon 2020. Il vise la construction de routes et d’ouvrages sur toute l’étendue du territoire afin d’améliorer le trafic routier.

Dans cette optique, ont été réalisés des chantiers majeurs comme le 3ème Pont, portant le nom de l’ex-président Henri Konan Bédié, l’échangeur du VGE et le Boulevard de France redressé, à Abidjan. Et ce, en vue d’offrir de nouvelles alternatives aux usagers.

Le trafic prévisionnel est de 70.000 véhicules par jour. Quelque 1600 personnes de la zone de construction de l’ouvrage ont déjà signé leur attestation de compensation pour recevoir leur « indemnité d’éviction ».

Au total, « 6.967 bâtis sont potentiellement affectés par le projet dont 4.119 dans la commune de Yopougon, 1.901 dans la commune d’Attécoubé, 947 dans la commune d’Adjamé », indique la fiche technique du projet dont APA a reçu copie.

Le projet est financé par la Banque africaine de développement (BAD) et l’Etat de Côte d'Ivoire. Il sera réalisé par l’entreprise CSCEC China state construction engineering corporation, classée parmi les 500 meilleures entreprises mondiales.

Commentaires