Société

Le Nigeria "ne limitera pas le nombre d'accouchements"

Le Nigeria

La ministre des finances du Nigeria a clarifié ses propos sur la façon dont le gouvernement entend faire face à la croissance démographique.

S'exprimant lors du sommet économique annuel du Nigeria dans la capitale, Abuja, Zainab Ahmed a déclaré que le gouvernement avait appelé les dirigeants traditionnels et les organisations religieuses à s'attaquer au problème de la croissance démographique et au nombre de naissance.

Le gouvernement consulte les chefs religieux et traditionnels dans tout le pays au sujet de cette politique, a dit Mme Ahmed.

"Et nous espérons qu'avec leur soutien, nous parviendrons à une politique qui limite le nombre d'enfants qu'une mère peut avoir parce que c'est important pour soutenir notre croissance".

Dans un tweet, elle a clarifié sa position et sa pensée en soulignant que cela signifierait "encourager les femmes à prendre plus de temps entre deux grossesses" - sans pour autant limiter le nombre d'enfants qu'une femme peut avoir.

Il y a trente ans, une tentative du Président Ibrahim Babangida de mettre en œuvre une politique de contrôle des naissances n'a pas été accueillie favorablement.

Il a essayé de limiter chaque couple à un maximum de quatre enfants, sans tenir compte des sensibilités culturelles et religieuses.

Selon l'ONU, le pays est en voie de devenir la troisième nation la plus peuplée du monde après la Chine et l'Inde d'ici le milieu du siècle.

L'Organisation met en garde contre les défis que cette forte croissance pose en termes d'offre d'éducation, de soins de santé et d'emploi.

Le taux de chômage au Nigeria s'élève actuellement à près de 20%. En 2016, 45 % des diplômés étaient au chômage.

Le Nigeria est le pays le plus peuplé d'Afrique avec une population estimée à 186 millions d'habitants.

Commentaires

encore D'Actu
ITV